Nadora Mag

Comment vaincre le stress et l’angoisse ?

Quand le stress ou l’angoisse nous gagnent, des symptômes émotionnels, somatiques, cognitifs et comportementaux se manifestent. Si cet état naturel prévient du danger, il peut aussi avoir, à la longue, des conséquences délétères sur l’organisme. Nos explications et nos conseils pour s’adapter à ces situations invalidantes.

Définir le stress et la crise d’angoisse

Le stress se caractérise par un déséquilibre entre les contraintes imposées de l’environnement et la perception des ressources propres pour y faire face. C’est un terreau fertile de toutes les pathologies, notamment la dépression et les maladies du système cardiovasculaire. On distingue le stress aigü du stress prolongé.

L’angoisse est la forme ultime de l’anxiété. Ce trouble mental se manifeste sous la forme d’un sentiment généralisé d’inquiétude et de crises d’anxiété sévères, sans objet ou disproportionnées, communément appelées attaques de panique ou crises d’angoisse.

Jeune maman stressée par ses enfants

Les symptômes de manifestation

Un organisme en état de stress libère deux hormones : l’adrénaline d’une part, libérée par le système nerveux et déclenchée pour réagir face au danger, et le cortisol d’autre part, synthétisé par les glandes surrénales (situées au-dessus des reins) à partir du cholestérol. Le corps réagit en trois étapes successives :

  • Une réaction d’alarme
  • Une période de résistance
  • Une phase d’épuisement

L’angoisse se reconnaît par plusieurs symptômes physiques et psychiques tels que des sueurs, de la tachycardie, des spasmes musculaires, une sensation d’étouffement et de suffocation, des nausées, la peur de perdre le contrôle, une sensation d’irréalité, la peur de faire une crise cardiaque, etc. Une crise se déclenche sans prévenir et dure généralement entre dix et trente minutes. La personne concernée peut subir des dommages collatéraux sur sa santé tels que des troubles du sommeil et de la concentration, des cauchemars, une perte de libido ou une grande fatigue.

On parle de crise d’angoisse quand quatre au moins des symptômes listés ci-contre sont observés.

Les ingrédients indispensables pour retrouver la quiétude

  • Les plantes médicinales : ashwagandha, mélisse, aubépine (en gélules et en bourgeons), griffonia, huile essentielle de marjolaine à coquille
  • Le magnésium : choisissez du magnésium biodisponible et associé à de la vitamine B6
  • Les vitamines B

Nos conseils pour retrouver l’apaisement du corps et de l’esprit

Le macérat de bourgeons d’aubépine, en gemmothérapie, est efficace pour calmer le système nerveux sympathique grâce à son effet légèrement sédatif à l’action rapide. Il peut être utilisé en cure de deux à quatre semaines. Demandez un avis médical avant toute utilisation en cas de troubles cardiaques.

L’ashwaghandha, la mélisse et l’aubépine en gélules : le complexe Relaxora de Nadora contient des extraits standardisés de ces trois plantes médicinales reconnues pour leurs effets sur la résistance au stress, l’anxiété et l’humeur. Un allié précieux et facile à utiliser, idéal notamment pour les étudiants en période d’examen.

L’huile essentielle de marjolaine à coquille en massage : cette huile essentielle est la plus efficace pour rééquilibrer le système nerveux. Appliquez deux gouttes au niveau du plexus solaire, soit au niveau du creux situé au-dessus de l’estomac, mélangées à un peu d’huile végétale de type huile d’amande douce. Massez deux minutes en petits cercles tout en respirant profondément. Si l’odeur de la marjolaine à coquilles vous déplaît, la lavande officinale, l’orange douce ou le petit grain bigaradier feront aussi très bien l’affaire.

Pratiquez la cohérence cardiaque : la respiration profonde et abdominale de la cohérence cardiaque aide à se détendre physiologiquement, apaise le système nerveux et ralentit significativement le rythme cardiaque.

Révélée par le docteur David Servan-Schreiber en 2003, cette méthode simple, naturelle et gratuite est basée sur une respiration rythmée « 3.6.5. » : 3 fois par jour, 6 respirations par minute pendant 5 minutes.

Jeune femme se relaxant au sol

Le griffonia : cette plante contient du 5-HTP, le précurseur de l’hormone sérotonine, régulatrice de l’humeur. Très utile en cas de terrain anxieux, d’irritabilité, d’angoisse et de stress, le griffonia peut se prendre en cure d’un mois renouvelable, en gélules ou en comprimés, en fin de journée ou avant le coucher. Elle est contre-indiquée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes sujettes à des troubles cardiaques.

Pratiquez une activité physique en pleine conscience, dans la nature si possible : la marche, le vélo, le yoga, le pilates, etc.  Trouvez l’activité qui vous convient le mieux et pratiquez-la au moins trois fois par semaine en prenant conscience de vos sensations physiques et émotionnelles. Cette méthode thérapeutique reconnue en psychologie demande une certaine rigueur pour voir apparaître les premiers résultats mais parvient à réduire le stress et l’angoisse tout en évacuant les pensées négatives.

Conclusion

La sensation de stress et d’angoisse n’est pas irréversible et peut se prévenir ou se soigner par des moyens à notre disposition, grâce à des habitudes et des produits naturels. De quoi retrouver le calme en douceur et appréhender le quotidien avec davantage de sérénité.

Sources

https://www.anxiete.fr/troubles-anxieux/quelques-chiffres/

« Cohérence cardiaque 3.6.5. », Dr David O’Hare, Editions Thierry Souccar.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31887533/

Les articles en relation

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello