Nadora Mag

De quelle quantité de sommeil avons-nous besoin ?

Le temps de sommeil diffère et varie énormément selon les âges de la vie. De plus, nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil. Certains se sentent en pleine forme après une nuit de quatre heures, tandis que d’autres sont réveillés en plein cycle après 8 heures de sommeil et se sentent groggy toute la journée.

Toutes les études s’accordent sur l’idée que dormir moins de six heures élève le risque d’obésité, de diabète de type 2, d’hypertension, de pathologies cardiovasculaires, d’accidents et des troubles de l’humeur.

Alors que les Français dorment en moyenne moins de sept heures par nuit, voyons ensemble quelle est la durée de sommeil idéale.

Quel temps moyen pour les adultes ?

Sujet essentiel à la santé et l’équilibre de vie, les études cliniques consacrées au sommeil sont nombreuses.

Santé publique France a publié en mars 2019 les résultats de son enquête intitulée « Le temps de sommeil en France ».

Il en ressort que 35,9% des Français dorment moins de six heures par nuit et que 27,7% des sondés sont en dette de sommeil. La sieste vient parfois combler cette dette.

Le temps moyen des adultes français s’élève ainsi à 06h42.

Homme regardant son réveil

Un déclin progressif

Les professionnels de la santé constatent un déclin progressif du sommeil à l’échelle internationale. Les causes sont multiples :

  • L’hyperstimulation en journée
  • L’usage intensif des écrans à toute heure
  • Le travail de nuit
  • Le temps de transport
  • La pollution sonore
  • La valorisation d’activités empêchant le temps de repos

Une bonne quantité et qualité de sommeil sont indispensables, car dormir ne sert pas seulement à se reposer, mais aussi à :

  • Préserver le système immunitaire
  • Classer et trier les informations du jour
  • Consolider les apprentissages et la mémorisation
  • Réaliser la régénérescence cellulaire (dont la cicatrisation)
  • Réguler le métabolisme

Un bon sommeil, et en quantité suffisante, influe sur la qualité et la durée de vie.

Les « Petits » et les « gros » dormeurs

On distingue les « petits dormeurs » des « gros dormeur ». Les petits dormeurs dorment peu mais suffisamment, ils ne sont donc pas en privation de sommeil comme peuvent l’être les personnes insomniaques. Les gros dormeurs, eux, ont besoin de dix à onze heures de sommeil par nuit pour se sentir reposés.

Des temps par tranches d’âge

En réalité, un bon sommeil se définit par sa durée (le temps passé à dormir), sa qualité et sa régularité. S’il est difficile pour les scientifiques d’indiquer une durée de sommeil exacte pour chaque âge, les recherches s’accordent toutefois sur des temps par tranches d’âge :

  • Nouveau-né (0-6 mois) : 16 à 17 heures
  • Nourrisson (6 mois à 1 an) : 13 à 14 heures
  • Bébé (1 à 3 ans) : 12 à 13 heures
  • Jeune enfant (3 à 5 ans) : 10 à 13 heures
  • Enfant (6 à 13 ans) : 9 à 11 heures
  • Adolescent (14 à 17 ans) : 8 à 10 heures
  • Jeune adulte (18 à 25 ans) : 7 à 9 heures
  • Adulte (26 à 64 ans) : 7 à 9 heures
  • Senior (plus de 64 ans) : 7 à 8 heures.

Sachez reconnaître vos besoins

Garçon en train de dormir

Chaque cas étant particulier, il demeure important d’être attentif à ses besoins. Si vous vous sentez bien et dormez suffisamment, ne changez rien. Mais si vos heures de sommeil correspondent à votre tranche d’âge et que vous vous sentez fatigués, c’est peut-être l’occasion d’ajuster vos conditions de sommeil.

  • Veillez à bien aérer votre chambre, voire changer de literie si besoin.
  • Assurez-vous du calme et de la pénombre de votre espace.
  • Dînez léger, en privilégiant le poisson et les légumes plutôt que la viande rouge, plus difficile à digérer.

Pensez aux compléments alimentaires !

Les formules naturelles pour le sommeil ont pour avantage d’être douces mais efficaces, sans effet secondaire ni accoutumance.
Si vous éprouvez des difficultés à vous endormir, que vous vous réveillez la nuit ou que votre sommeil est agité, testez les mélanges de mélatonine, de magnésium ou de plantes qui réduiront le temps d’endormissement, et favoriseront un sommeil plus profond et plus réparateur.

Bien dormir participe à l’hygiène de vie. Chacun devrait connaître et respecter autant que possible ses besoins physiologiques réels. Vous pouvez tenir un agenda de sommeil, idéalement pendant les vacances, une période sans contraintes. Si les troubles persistent, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Une journée consacrée au sommeil

Saviez-vous qu’il existe une Journée internationale du sommeil ? Elle a été créée par l’Institut national du sommeil et de la vigilance, fondé en 2000 sous l’impulsion de la Société française de recherche et médecine du sommeil.

La grasse matinée en question

Peut-on rattraper le week-end le manque de sommeil de la semaine ? Faire une grasse matinée ne sera pas suffisant car le temps de sommeil perdu ne se récupère jamais complètement. De plus, cette habitude déstabilise le rythme chronobiologique de l’organisme.

Sources

https://www.sleepfoundation.org/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2864873/

Les articles en relation

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello