Aloe Arborescent

Origines de l’aloe arborescent

L’aloe arborescens, également nommée « aloès arborescent », « candélabre » ou « corne de bélier », est utilisée depuis 5 000 ans en Chine et en Égypte pour ses vertus médicinales orientées vers les soins de la peau. Jadis considérée comme la « plante miracle », ses bienfaits supérieurs à l’aloe vera s’utilisent à la fois en externe et en interne.

L’aloe arborescent est une plante vivace succulente cousine de l’aloe vera, de la grande famille botanique des asphodélacées, qui compte plus de 300 espèces différentes. Originaire d’Afrique, cet arbuste est très répandu au Malawi, au Mozambique et au Zimbabwe, mais aussi dans le Sud de la France. L’aloe arborescent présente des fleurs rouges dont la floraison a lieu en hiver, ainsi qu’un feuillage persistant, qui affectionne les sols riches mais drainés. L’ensemble peut atteindre jusqu’à quatre mètres de hauteur et agrémente les rocailles, les jardins méditerranéens ou les serres froides en massifs majestueux.

Aloe Arborescent naturelle

L’aloe arborescens est traditionnellement utilisé de manière vulnéraire pour le traitement des brûlures cutanées, les blessures et les problèmes de peau. Ses vertus ont été découvertes au début du XXe siècle par un prêtre franciscain brésilien, le père Romano Zago, qui en a réalisé une célèbre préparation associée à du miel et de l’alcool, conseillée dans les cures d’élimination des toxines et pour renforcer les défenses immunitaires.

La phytothérapie utilise les feuilles (gel, suc), les fleurs et les bourgeons.

L’aloe arborescens est traditionnellement utilisé de manière vulnéraire pour le traitement des brûlures cutanées, les blessures et les problèmes de peau.

Composition de l’aloe arborescens

La composition chimique de l’aloe arborescens est dense et complexe.

La plante contient des sels minéraux (beaucoup de sodium et de potassium, calcium et magnésium), des oligo-éléments (manganèse, fer, cuivre, zinc, chrome, cobalt), des vitamines A, C, E, qui sont des antioxydants, ainsi que des vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B6, B9, B12).

La plante renferme également :

  • Des glucides (70%) monosaccharides (glucose, mannose) et polysaccharides (cellulose, pectine, gomme arabe, acemannane, fructose, galactose, xylose, arabinose, rhamnose, des acides et des composants glucuroniques) ;
  • Vingt acides aminés dont sept des huit acides aminés essentiels qui doivent être apportés par l’alimentation : isoleucine, leucine, lysine, méthionine et phénylalanine ;
  • Des anthraquinones, parmi lesquels l’aloïne, l’isobarbaloïne et l’acide aloétique ;
  • Des protéines (7%), dont les enzymes amylase, catalase, cellulase, lipase, oxydase, phosphatase et bradykinase ;
  • Des lipides (2%) ;
  • D’autres composants sous forme de traces : phytostérols, triterpènes saponines, lignine et furfuranne ;
  • De l’eau.

L’aloe arborescent est une plante qui contient des sels minéraux, des oligo-éléments, des vitamines A, C, E, ainsi que des vitamines du groupe B

Bienfaits de l’aloe arborescent

Les bienfaits de l’aloe arborescens sont nombreux.

L’aloe arborescens :

  • Améliore les fonctions intestinales par sa fonction émolliente.
  • Stimule la fonction hépatique.
  • Est dépurative, détoxifiante et reminéralisante : recommandée en cure de détoxification et de remise en forme, en péraloe-arborescent de convalescence.
  • Antivirale, antibactérienne, elle renforce et stimule le système immunitaire en aidant à lutter contre les virus, les bactéries et les allergies saisonnières.
  • Est conseillée chez les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable car elle contient peu de fibres, et aux personnes diabétiques car elle contient peu de glucides.
  • Dispose de propriétés anti-inflammatoire et analgésiques recommandées dans le traitement des douleurs articulaires.
  • Contribue à la régénérescence cellulaire ; elle nourrit et hydrate la peau, soulage en cas de brûlure, de dessèchement lié au vent, au sel, aux agressions de l’environnement, cicatrise la peau en profondeur et soulage les troubles cutanés (coupures, dermatoses, démangeaisons, coups de soleil, etc.).
  • Est un antioxydant qui permet de lutter contre les effets délétères des radicaux libres.
  • Favorise la santé et la beauté de la peau et des cheveux (repousse, douceur, brillance).
Jeune femme allongée

Posologie de l’aloe arborescent

On trouve l’aloe arborescent conditionné sous forme liquide (jus très amer d’extraits de feuilles fraîches pressées à froid), en vrac (fleurs en sachets), en gemmothérapie (bourgeons, forme la plus concentrée de la phytothérapie), en gel en usage externe.

Forme liquide

En boissons, les feuilles peuvent se consommer non pelées et mixées comme dans la recette du père Zago. En jus : prendre une dose de 7 ml, environ trente minutes avant les repas, trois fois par jour. Agiter avant l’emploi et conserver au frais après ouverture. En infusion : mettre une cuillère à café de fleurs sèches dans de l’eau frémissante, couvrir et laisser infuser de cinq à sept minutes. Consommer avant chaque repas.

En bourgeons

20 à 30 gouttes trois fois par jour, avant les repas, pendant trois semaines renouvelables après une semaine d’arrêt. À savoir que la gemmothérapie utilise un peu d’alcool dans ses formules.

En externe

Le gel d’aloe arborescent s’applique pur directement sur les zones concernées.

Précautions d'emploi et contre-indications

  • Les femmes enceintes ou allaitantes doivent demander conseil à leur médecin.
  • Déconseillé aux enfants de moins de dix ans.
  • Les personnes sous traitement d’anticoagulants et sujettes à l’hypertension artérielle doivent solliciter un avis médical car l’aloe arborescent est un léger fluidifiant sanguin.
  • Aucune toxicité n’a été relevée à ce jour.
  • Respecter les doses journalières recommandées.
  • À consommer dans le cadre d’un régime alimentaire varié et équilibré.
0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello