Bambou

Origine du bambou

Le Bambou (Bambusa arundinacea ou Bambusa Vulgaris) est bien connu pour ses propriétés mécaniques et sa résistance, mais c’est également une plante très intéressante pour la santé en raison de la quantité et de la qualité du silicium qu’il contient.

Le bambou est une plante monocotylédone de la famille des poacées (famille qui regroupe les graminées) qui mesure de 1 à 30 mètres de haut en fonction des variétés. Le bambou est présent essentiellement en Asie et en Amérique où l’on trouve environ 1 000 variétés, mais une trentaine d’espèces sont également réparties entre l’Afrique, l’Australie, Madagascar et les iles du pacifiques.

Parfois considéré comme un arbre, le bambou est en réalité une herbe géante au même titre que les palmiers. Son développement est particulièrement rapide (jusqu’à 1m/j) et il atteint sa taille maximale en une saison. Son chaume (bois) est très résistant aux intempéries ainsi qu’aux contraintes physiques et son empreinte carbone très avantageuse, ce qui en fait une matière première remarquable pour la fabrication de nombreux objets et même de bâtiments dans le cadre du développement durable.

Forêt de bambous
Le bambou a une action dépolluante très intéressante écologiquement : une forêt de bambou peut capter jusqu’à 4 fois plus de CO2 qu’une forêt d’arbres, réduisant ainsi la teneur en gaz à effet de serre.

Il va également permettre d’éliminer un certain nombre de polluants de la terre, favorisant ainsi une dépollution générale. De plus, la plante se développe très bien sans (ou avec très peu de) traitements phytosanitaires. Néanmoins, les rhizomes (partie souterraine) du bambou empêchent le développement des autres plantes, ce qui peut en faire une espèce invasive.

Le bambou est la principale nourriture du panda géant et certaines parties peuvent également être consommées par les humains, principalement les jeunes pousses et la moelle (ou tabashir).

Composition du bambou

Que ce soit dans la tige utilisée pour les teintures-mère ou dans la moelle appelée tabashir, le principal composant recherché est le silicium qui est contenu à un très fort pourcentage dans le bambou. En fonction de la plante d’où il provient, le silicium a une forme différente : en général, il se structure en forme d’étoile aux branches plus ou moins pointues, ce qui peut limiter la durée d’utilisation possible de la plante à des cures de 6 mois à un an en fonction du produit utilisé. Le silicium de bambou, lui, a une forme arrondie et est très bien assimilé par l’organisme, ce qui en fait une source de premier choix pour les cures longues.

Le silicium fait partie des éléments « élastiques », c’est-à-dire des éléments structurels du corps. En effet, il est présent dans tous les tissus de l’organisme et représente environ 1% de la masse corporelle, il fait notamment partie de la structure de tous les tissus de maintien du corps que l’on appelle tissus conjonctifs.

Le silicium fait partie de la composition de l’élastane et du collagène, deux composants qui assurent la souplesse et la résistance des différents tissus.

  • Le silicium joue un rôle important pour la reminéralisation générale, en particulier pour la fixation du calcium et du phosphore.
  • Il participe aux processus de cicatrisation et de régénération de la peau, ainsi que des tissus internes.
  • Il aide à améliorer la souplesse des muscles et des tendons 
  • Il est nécessaire à la structure des cartilages et participe à la fixation de la glucosamine et de la chondroïtine.
  • Il contribue à l’équilibre des défenses naturelles.
  • Il soutient le bien-être articulaire.

Le silicium de bambou fait partie de la composition de l’élastane et du collagène, deux composants qui assurent la souplesse et la résistance des différents tissus.

Bienfaits du bambou

  • Le silicium permet d’améliorer l’aspect de la peau : il participe à lui redonner souplesse et à atténuer les signes du vieillissement.
  • Il participe à l’amélioration de l’état des cheveux, à les rendre plus souples et moins cassants.
  • Il favorise la souplesse et la solidité des ongles et aide à améliorer leur aspect, en particulier concernant les stries longitudinales.
  • Il participe à la fixation du calcium et au renforcement des os ainsi que des dents.
  • Il favorise la souplesse des tendons et des muscles, favorise leur régénération et leur apaisement.
  • Il participe au renforcement des articulations.
Le silicium de bambou permet notamment d’améliorer l’aspect de la peau, l’état des cheveux, la souplesse et solidité des ongles, des tendons et des muscles tout en renforcant les articulations
Jeune femme dans un champs de fleurs

Conseils d’utilisation du bambou

Prendre une dose de bambou par jour en 1 ou 2 prises au moment du repas.

Le bambou et le collagène ont une action complémentaire et peuvent être utilisés en association ou en alternance afin de créer une synergie.

Pour le renforcement des articulations

Le bambou peut être associé à la glucosamine, la chondroïtine et au MSM afin d’avoir une action plus globale.

Pour le renforcement des os

Le bambou peut être associé au calcium et au magnésium.

Pour renforcer les cheveux,

aider à diminuer leur chute et stimuler leur croissance, le bambou peut être associé à un complexe spécifique pour cheveux ou peau, cheveux et ongles.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello