Caféine

Origine de la caféine

On utilisait déjà des graines et l’écorce de certaines plantes au Paléolithique afin de réduire la fatigue. Le caféier étant originaire de l’Éthiopie, l’appellation « café » et « caféine » est un dérivé du mot arabe « qahweh ». 

Le chimiste allemand Friedlieb Ferdinand Runge découvre et isole la caféine en 1819. Plus tard, une nouvelle découverte révèle que cette molécule est présente dans le guarana, les feuilles de maté et le thé, ce qui explique les effets communs ressentis à leur consommation. La molécule est nommée guaranine, matéine et théine selon le végétal à laquelle elle est rattachée.

C’est la plus populaire des molécules psychoactives avec une consommation de 120 000 tonnes par an, et pas seulement dans le café. Appréciée depuis des temps immémoriaux pour ses effets stimulants, on trouve la caféine dans de nombreux aliments et certaines boissons dont le cola. Sa supplémentation est très prisée des sportifs.

Grains de café
La caféine est la plus populaire des molécules psychoactives avec une consommation de 120 000 tonnes par an

Composition et sources de caféine

La caféine est une molécule alcaloïde puissante de la famille des méthylxanthines. À l’état brut, elle se résume à une poudre blanche au goût amer.

La caféine a un effet désinhibiteur de l’activité cérébrale avec libération des hormones adrénaline et dopamine.

C’est un psychostimulant capable d’accélérer le rythme cardiaque et de prolonger les effets d’autres molécules comme l’amphétamine.

Prise à faible dose, la caféine peut aider à atténuer une migraine par son effet vasoconstricteur

Son accoutumance peut devenir réelle. Au-delà d’une consommation excessive à plus de 600 mg par jour, la molécule peut perturber le système nerveux. 

On trouve d’importantes quantités de caféine dans de nombreux produits du quotidien : le thé, le chocolat, le guarana, le maté, les boissons gazeuses industrielles, les boissons énergisantes, certaines sucreries...

Il convient de réguler sa consommation. Une prise en excès provoque de la nervosité, de l’agitation, de l’anxiété, des insomnies, une accélération du transit, tandis que son usage quotidien entraîne une forme de dépendance. Plusieurs effets comme des maux de tête, de la somnolence ou de l’irritabilité peuvent se manifester en période de sevrage.

En outre, la caféine facilite la fuite du calcium et du magnésium dans les urines, il faut donc bien penser à reminéraliser l'organsime.

Les bénéfices d’une supplémentation en caféine

Une supplémentation en caféine :

  • Favorise la sécrétion d’adrénaline dans le corps,
  • Stimule le système nerveux central,
  • Accroît la vigilance et l’attention,
  • Lutte contre la somnolence et l’endormissement, 
  • Augmente la capacité des muscles à se contracter,
  • Utilise les triglycérides (graisses) et les sucres comme source d’énergie dans le cadre d’une activité physique, agissant ainsi comme un « brûleur de calories ».

Une supplémentation est à considérer de manière ponctuelle chez les sportifs pour éviter les accoutumances inhérentes à ses propriétés.

Jeune homme en télétravail

Les suppléments agissent rapidement, il ne faut que quelques minutes pour que la caféine atteigne le cerveau et stimule le système nerveux central. La vigilance et les fonctions cognitives augmentent après une dizaine de minutes, tandis que la mémoire et la concentration s’améliorent et se renforcent. La présence de caféine dans le sang est à son plus haut niveau en moins d’une heure, avant d’être éliminée entre quatre et quinze heures. Chacun a sa manière de réagir face à une dose de caféine. Les fumeurs, par exemple, ressentent moins longtemps ses effets.

Conseils d'utilisation

Il est recommandé de suivre une consommation de caféine en adéquation avec l’âge et la santé de la personne, soit en moyenne :

  • 200 mg par jour pour un adulte

L’effet stimulant est ressenti, selon les sensibilités, dès 60 mg pour un adulte.

Pour les sportifs, prendre 1 ou 2 gélules selon le dosage recommandé 45 minutes avant l’entraînement.

Plusieurs boissons énergisantes prisées par les adolescents et les sportifs contiennent de la caféine. Il est conseillé de surveiller sa consommation journalière pour ne pas dépasser les doses recommandées : 200mg par jour.

Précautions d'emploi et contre-indications femmes enceintes, les femmes allaitantes et les enfants.

À éviter chez les femmes enceintes, allaitantes, adolescents et enfants. 

À consommer avec modération chez les personnes sujettes aux troubles cardiaques, à l’hypertension artérielle.
La caféine peut interagir avec certains antibiotiques.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello