Calcium

Origine du calcium

De la famille des métaux alcalino-terreux, le mot « calcium » est un dérivé du latin calx, qui désigne la chaux. Celle-ci était déjà utilisée par les Romains au premier siècle après J.-C. Cinquième minéral le plus présent sur Terre, le calcium a été isolé dans le corps humain en 1808 par le physicien et chimiste britannique Sir Davy Humphry. La médecine mettra en évidence ses différentes actions au XXe siècle.

Le calcium est le sel minéral le plus abondant dans le corps humain après l’oxygène, le carbone, l’hydrogène et l’azote. Il représente plus d’un kilo du poids corporel. Constituant majeur d’un très grand nombre d’être vivants, il intervient dans de nombreuses fonctions organiques.

yahourt
Le calcium est un minéral abondant dans le corps humain et représente plus d’un kilo du poids corporel

Les rôles du calcium dans le corps

Le rôle biologique du calcium est déterminant. Il est donc essentiel de veiller à une couverture permanente et suffisante des besoins en calcium à tous les âges de la vie.

Le calcium intervient dans de nombreux processus biologiques dont la conduction et la transmission de l’influx nerveux. Il contribue à la contraction musculaire, à la coagulation sanguine et à la perméabilité des membranes comme les intestins. Il agit également sur l’activation de nombreuses enzymes, ainsi que dans la division cellulaire.

Selon l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments), les besoins sont estimés à :

  • 900 mg/jour chez l’adulte
  • 1 000 mg/jour chez la femme enceinte ou allaitante
  • 800 mg/jour chez l’enfant de 4 à 9 ans
  • 1 200 mg/jour chez l’adolescent et les personnes à partir de 65 ans.

Les fonctions physiologiques du calcium sont si importantes qu’en cas de carence, les os et les dents, où il se trouve à 99%, se décalcifient pour en assurer un apport.

Les nombreux problèmes provoqués par une carence ou un déficit en calcium se reconnaissent avec l’apparition de crampes musculaires, spasmes, douleurs articulaires, le rachitisme chez l’enfant et l’ostéomalacie (maladie des os mous) chez l’adulte.

L’alimentation reste le meilleur moyen de prévenir les manques de calcium. Ce minéral se trouve principalement dans le parmesan râpé, le gruyère, les graines de sésame grillées, le roquefort, l’emmental, le fromage de chèvre sec, dans les sardines à l’huile en conserve et le camembert.
Il est à noter que le calcium végétal de certains légumes crucifères (chou-fleur, brocoli, choux de Bruxelles) est globalement mieux absorbé que le calcium contenu dans les produits laitiers.

Certaines eaux en sont bien pourvues.

Les bienfaits d’une supplémentation en calcium

Une supplémentation en calcium est utile pour :

  • Soulager le syndrome prémenstruel
  • Réduire la tension artérielle et le mauvais cholestérol
  • Les risques liés au cancer du côlon.
  • Le calcium atténue les crampes dans les jambes et permet de contrôler la prise de poids, notamment durant la grossesse.
  • Chez les personnes âgées, il contribue à prévenir l’ostéoporose et réduit les tassements vertébraux, les risques de chutes et de fractures.
  • Un apport suffisant en calcium agirait dans la prévention de l’hypertension artérielle et favorise l’élimination des métaux lourds.
  • Il a été observé un lien entre un faible apport en calcium et l’indice de masse corporelle : un apport journalier inférieur à 600 mg par jour favoriserait en effet le risque d’obésité.
Jeune femme assise sur une rambarde

Conseils d’utilisation

Dans les compléments alimentaires, le calcium est souvent associé à d’autres nutriments tels que la vitamine D ou le phosphore, qui facilitent son transport au sein de la muqueuse intestinale et augmentent son assimilation et sa fixation sur les os.

Sous forme de comprimés, de gélules ou de poudre, le calcium est associé à d’autres sels minéraux tels que le carbonate, le citrate ou le gluconate.

Il est recommandé entre 1 000 à 1 200 mg par jour (1 300 mg chez les adolescents et les femmes enceintes et allaitantes), en deux ou trois fois par jour pendant les repas.

Pour traiter les coliques du nourrisson, le calcium est à consommer par la mère allaitante. Le lait se chargera des principes actifs de la plante. À partir du sevrage, il peut être donné directement au bébé sous forme de tisane de fruits ou de graines sur des périodes allant jusqu’à 1 semaine de préférence avec le suivi d’un thérapeute.

La prise doit être continue pour assurer une bonne assimilation, notamment au niveau des os.

Précautions d’emploi et contre-indications

Pris en grande quantité, le calcium peut entraîner des effets indésirables tels que de l’irritation gastro-intestinale, des ballonnements, des gaz ou de la constipation, voire provoquer l’apparition de calculs rénaux chez certaines personnes.

Certains médicaments doivent être pris au moins deux heures avant la prise des compléments de calcium pour être mieux absorbés : traitements de l’ostéoporose, antibiotiques (cyclines et quinolones), hormones thyroïdiennes.

En outre, l’absorption du calcium par l’intestin peut être contrariée par certains aliments tels que les épinards, l’oseille, la rhubarbe, et certains médicaments tels que ceux destinés au reflux gastro-oesophagien.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello