Camphre

Origines du camphre

Le camphre est un composant naturellement présent dans de nombreuses plantes à des proportions variables. Il nous vient du Japon où il est connu au moins depuis le moyen-âge : il était extrait du bois de camphrier (Cinnamomum camphora) par un procédé de distillation à la vapeur d’eau suivi d’une épuration. De cette façon, on obtient des blocs blancs desquels il tire le nom que lui ont attribué les marchands malais, le « kapur barus » (craie blanche). Le camphre est pourvu d’une odeur caractéristique très prononcée.

Au moyen-âge, le camphre faisait l’objet de commerce entre le Japon et le Moyen Orient en passant par l’Inde. Les blocs de camphre étaient brûlés et servaient essentiellement d’assainissant et d’insecticide (en particulier pour lutter contre les mites vestimentaires). Il a également été utilisé au XIXe siècle pour lutter contre le choléra et au milieu du XXe siècle contre la grippe asiatique. Dans certaines civilisations, le camphre était également utilisé pour purifier les défunts lors des toilettes rituelles.

Feuilles de camphre
Une autre plante contient une substance très proche du camphre, il s’agit du bornéol ou camphre de Bornéo (Dryobalanops camphora) dont les propriétés sont proches mais moins puissantes.

Le camphre est présent dans de nombreuses plantes en dehors du camphrier, en particulier certains romarins, les lavandes aspic et stœchade, les sauges d’Espagne et officinale, le thuya, l’absinthe, l’armoise et la tanaisie. Les cinq dernières plantes sont toutefois interdites en vente libre en France sous la forme d’huile essentielle.

Rôles du camphre

Le camphre est un principe actif en lui-même et non une composition comme l’on pourrait avoir avec certains produits. Ses bienfaits sont nombreux et l’on va essentiellement l’utiliser pour :

  • Apaiser les inflammations et atténuer les douleurs au niveau des articulations, des muscles et des tendons à la suite des efforts physiques, de coups, de lésions ou d’usure.
  • Chauffer les muscles avant une séance de sport afin de renforcer et/ou raccourcir la séance d’échauffement.
  • Fluidifier les bronches, faciliter la respiration et aider à réduire l’inflammation en cas de troubles respiratoires.
  • Aider à réduire les spasmes des voies respiratoires.
  • Participer à l’élimination de nombreux microorganismes et au soutien des défenses naturelles.
  • Aider à stimuler, à tonifier et à revitaliser l’organisme.

Au niveau de l’habitat, la combustion du camphre ainsi que la diffusion de son huile essentielle peuvent contribuer à assainir l’air ambiant ainsi qu’à repousser et à éviter l’invasion de nombreux insectes, en particulier les mites.

Le camphre est principalement utilisé pour apaiser les inflammations et atténuer les douleurs, chauffer les muscles et faciliter la respiration

Bienfaits du camphre

L’action chauffante du camphre permet de préparer les muscles et tendons avant les séances de sport surtout en saison froide afin d’éviter les risques de lésions.

  • Le camphre contribue à réduire les douleurs et les inflammations ponctuelles ou chroniques.
  • Il contribue à apaiser les démangeaisons.
  • Il aide à libérer les voies respiratoires et favorise une meilleure respiration.
  • Il aide à retrouver une bonne énergie.
Le camphre réduit les douleurs, apaise les démangeaisons, libère les voies orales et permet de retrouver de l’énergie
Jeune femme qui respire à plein poumons

Conseils d’utilisation du camphre

Excepté dans le cadre de l’utilisation d’huiles essentielles qui en contiennent, le camphre est rarement pris par voie orale, mais plutôt en massage avec des préparations (huiles, crèmes ou baumes), par combustion comme un encens ou en mettant simplement des blocs dispersés dans les armoires et commodes comme répulsif antimites.

L’utilisation des différentes préparations corporelles est identique. En règle générale, plus la préparation est épaisse, plus elle va pénétrer progressivement dans le corps : son effet sera moins intense au départ mais plus durable dans le temps.

Pour la préparation au sport

Faire une onction avec une préparation à base de camphre au minimum sur les zones les plus sollicitées et si possible sur l’ensemble du corps.
Pour apaiser les douleurs de zones lésées, appliquer la préparation camphrée 2 à 4 fois par jour sur la partie douloureuse en massant légèrement pendant 5 à 10 minutes.

Pour favoriser la respiration

Et libérer les encombrements, passer la préparation au niveau du thorax et si possible se la faire passer dans le dos de la base du coup jusqu’à 5 cm au-dessous des omoplates.

Pour traiter la fatigue

Faire une onction avec une solution camphrée sous la plante des pieds et au niveau des glandes surrénales (les trois dernières côtes du bas du dos) le matin et le soir.

Précautions d’emploi du camphre

Le camphre est déconseillé aux femmes enceintes et aux jeunes enfants (moins de 6 ans).

Les personnes ayant des antécédents de convulsions et d’épilepsie doivent rester prudentes lors de l’emploi du camphre et ne pas l’utiliser en trop grande quantité.

Pour une utilisation de longue durée, il est conseillé de n’appliquer le camphre que 5 jours sur 7.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello