Chardon Marie

Origine du chardon marie

Le chardon-marie (silybum marianum) est une plante bisannuelle de la famille des astéracées pouvant mesurer plus d’un mètre. Adepte des terrains secs et ensoleillés, on le rencontre essentiellement sur le pourtour méditerranéen, dans le sud de l’Europe, en Amérique du nord, en Australie et dans l’ouest du continent asiatique.

La partie du chardon-marie utilisée pour les préparations thérapeutiques est le fruit (akène) mais toutes les parties de la plante sont comestibles et sont utilisées dans des préparations culinaires traditionnelles.

Le chardon-marie est connu depuis l’antiquité par les médecins grecs et romains pour ses vertus sur la sphère hépatique et était notamment utilisé par Pline l’ancien (1er siècle AP. JC). Il existe également des traces de son utilisation au moyen-âge, on lui attribuait alors également des vertus pour le traitement de la mélancolie.

Chardon Marie
Le Chardon-Marie est connu depuis fort longtemps pour ses nombreux bienfaits sur le foie

Rôles du chardon-marie

Le Chardon-Marie est connu depuis fort longtemps pour ses nombreux bienfaits sur le foie.

À la fin du XXe siècle, le chardon-marie a perdu de sa notoriété avec l’arrivée du desmodium sur les marchés européens. Si ce dernier est aujourd’hui plus connu du grand public, le chardon-marie mérite toujours une place de choix dans les protocoles pour le foie. Les bienfaits de la plante ont été démontrés par de nombreuses études et la médecine conventionnelle utilise des préparations à base de chardon-marie pour des traitements spécifiques comme certaines intoxications par les champignons.

À la fois doux et puissant, il permet de traiter tant les problèmes hépatiques légers que les pathologies lourdes lorsque d’autres plantes sont mal tolérées.

Composition du chardon-marie

Le composant principal du chardon-marie est la silymarine, un complexe de flavonoïdes qui confère les propriétés thérapeutiques à la plante, mais l’on y trouve également des composants phénolés, de la vitamine E, des mucilages et des stérols.

  • Il est utilisé tant pour les dysfonctionnements fonctionnels du foie que pour les troubles lourds comme les infections virales et les dégénérescences de l’organe. Il permet également de détoxifier le foie de nombreux produits chimique ainsi qu’à la suite de l’ingestion d’aliments toxiques.
  • Le chardon-marie peut également aider à traiter certains troubles menstruels, il résorbe certains problèmes de retour veineux, il a des propriétés antispasmodiques et peut atténuer certains troubles de la dépression.

De nouvelles études attribuent également d’autres propriétés au chardon-marie :

  • Il aurait une fonction immunomodulatrice et pourrait intervenir dans les protocoles de traitement de certaines maladies et problèmes articulaires.
  • Il aurait également la possibilité d’abaisser la glycémie.
Le chardon-marie est essentiellement un protecteur et un régénérateur de la fonction hépatique

Les Bienfaits du chardon marie en complément alimentaire

Le chardon-marie permet d’améliorer tous les troubles hépatobiliaires excepté l’obstruction des voies biliaires. Il est notamment conseillé pour les cas suivants :

  • Alléger les troubles postprandiaux, en particulier les écœurements et nausées, les fatigues qui suivent les repas, les aigreurs d’estomac et les ballonnements.
  • Il favorise la détoxification du foie, la fabrication et l’élimination de la bile. Il prévient la formation des calculs biliaires et favorise leur résorption.
  • Il protège le foie en cas d’absorption ou d’inoculation de toxiques ainsi qu’à la suite de l’inhalation ou de l’ingestion de produits industriels ou ménagers.

Le chardon-marie peut également être utilisé :

  • Pour le traitement des varices et des hémorroïdes,
  • La régulation de la glycémie,
  • Il peut également être préconisé pour la régulation des règles trop abondantes.
Jeune homme souriant en nature

Conseils d’utilisation

Le chardon-marie est à prendre au cours du repas de préférence le soir car le foie se régénère au cours de la nuit.

Dans le cadre des cures d’entretien et de détoxification du foie

Il est conseillé de faire des cures de 3 semaines au printemps et à l’automne.

Pour les traitements curatifs du foie

Le chardon-marie est à consommer en cure jusqu’à rémission des symptômes. Pour rappel, les plantes ne se substituent pas au traitement médical mais interviennent en complément.

En cas de traitement médical lourd

Il est conseillé de commencer la cure de chardon-marie entre 2 jours et 1 semaine avant les premiers traitements, elle se poursuit sur toute la durée de la prise des médicaments et se prolonge pendant 15 jours après la fin du traitement médical.

Précautions d’emploi et contre-indications

Dans de rares cas, la cure de chardon-marie peut provoquer des nausées ou des diarrhées. Ces troubles surviennent dans les cas où le foie souffre de troubles relativement importants et sont sans gravité. Afin d’y remédier, il suffit généralement de diminuer les doses journalières de chardon-marie.

En cas d’obstruction des voies biliaires, le chardon-marie est contre-indiqué.

En cas d’allergies aux plantes de la même famille, il peut y avoir une prédisposition à une intolérance au chardon-marie (camomille, marguerite, artichaut).

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello