Coenzyme Q10

Origine de la coenzyme Q10

La coenzyme Q10 (aussi appelée coQ10) a été identifiée et isolée en 1957 aux États-Unis, mais ses propriétés thérapeutiques ont été révélées par les Japonais au début des années 1960. Au Japon et dans d’autres pays, la coenzyme Q10 est prescrite sur ordonnance pour traiter l’insuffisance cardiaque chronique et l’hypertension artérielle. En Europe, les autorités de santé ne se sont pas prononcées sur ces sujets et la coenzyme Q10 est davantage utilisée en complément alimentaire.

Une supplémentation en coenzyme Q10 exerce une fonction antioxydante qui protège les lipides, les protéines et l’ADN des phénomènes d’oxydation
Supplémentation en coenzyme Q10

les rôles de la coenzyme Q10

On trouve la coenzyme Q10 partout dans la nature et dans tous les êtres vivants. Cette substance antioxydante au comportement similaire à celui d’une vitamine gouverne la production d’énergie dans les cellules. Sa présence, à la fois naturellement produite par le corps et apportée par l’alimentation demeure une condition sine qua non à l’énergie vitale.

Par son action première de carburant et « respiration » de la cellule, la coenzyme Q10 intervient dans les mitochondries, les « centrales énergétiques » nichées dans chaque cellule du corps, pour assurer la production et la dépense de l’énergie vitale.

La coenzyme Q10 intervient dans les mitochondries pour assurer la production et la dépense de l’énergie vitale.

Fondamentale dans la production de l’énergie du corps, la coenzyme Q10 est l’une des sources de vitalité des organes et des tissus.  Elle participe ainsi au bon fonctionnement des organes vitaux et au bon maintien musculaire de l’organisme, qui lui confère un rôle prépondérant dans l’endurance par exemple.

Si la synthèse de la coenzyme Q10 augmente durant les vingt premières années de vie, elle s’atténue avec le temps et commence à décliner dès l’âge de quarante ans. L’alimentation moderne, issue de l’industrie agro-alimentaire, ne suffit pas à compléter les besoins. De plus, la coenzyme Q10 diminue chez les personnes qui prennent des statines, médicaments contre l’excès de cholestérol.

Les chercheurs ont découvert qu’une carence en coenzyme Q10 est corrélée à un certain nombre de pathologies :

  • Angines,
  • Cancers,
  • Chirurgie cardiaque,
  • Diabète de type 1,
  • Dilatation anormale des vaisseaux sanguins,
  • Hypertension artérielle,
  • Infarctus du myocarde,
  • Maladies cardiovasculaires,
  • Maladies neurodégénératives,
  • Migraines.

Les bienfaits d’une supplémentation en coenzyme Q10

Il semble que la supplémentation de coenzyme Q10 sous sa forme oxydée, l’ubiquinone, soit plus efficace que sous sa forme réduite (ubiquinol). Toutefois, nous manquons d’études cliniques à ce sujet. La majeure partie des compléments alimentaires privilégient à ce jour la forme ubiquinone.

Une supplémentation en coenzyme Q10 exerce une fonction antioxydante qui protège les lipides, les protéines et l’ADN des phénomènes d’oxydation ainsi que les particules de cholestérol LDL, montrant des bénéfices contre les maladies cardiovasculaires. Une étude danoise a démontré une amélioration chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque avec un essai de 300 mg de coenzyme Q10 par jour pendant deux ans.

La coenzyme Q10 est proposée dans le cadre du traitement des parodontites, des inflammations du tissu ralliant les dents aux gencives. Son action permet d’augmenter la résistance de ces tissus aux bactéries, de réduire la gingivite et le déchaussement des dents.

Jeune femme à la campagne

La supplémentation en coenzyme Q10 peut réduire le stress oxydatif et les phénomènes inflammatoires intervenant dans de nombreuses pathologies chroniques telles que la sclérose en plaque, le diabète ou l’arthrite rhumatoïde.

La coenzyme Q10 se révèle efficace pour contrer les effets délétères des statines, des médicaments qui réduisent le taux de cholestérol. 

Par ailleurs, des études chinoises ont révélé des résultats prometteurs dans les maladies neurodégénératives et l’autisme.

Conseils d'utilisation

La supplémentation commercialise de la coenzyme Q10 issue de feuilles de tabac ou de la fermentation de la canne à sucre ou de la betterave.

Les dosages pendant les essais cliniques ont varié de 100 mg à 150 mg en deux prises journalières.

Au cours du repas, prendre 1 à 2 gélules par jour avec un grand verre d’eau en se référant au dosage des laboratoires, sans dépasser les doses recommandées.

Précautions d'emploi et contre-indications

Contre-indiqué aux femmes enceintes ou allaitantes. 

Prudence chez les personnes sous traitement anticoagulant, car la coenzyme Q10 tend à en atténuer les effets.

Prudence chez les personnes diabétiques de type 2, pour des risques éventuels d’hypoglycémies. Les personnes concernées devront surveiller leur taux de glycémie. Un avis médical est recommandé pour ajuster la posologie.

Certains traitements peuvent réduire le taux de coenzyme Q10 dans le sang : les médicaments contre l’excès de cholestérol, l’hypertension, le diabète, les antidépresseurs tricycliques et les antipsychotiques contenant de la phénothiazine. 

La coenzyme Q10 est bien tolérée, toutefois des effets indésirables bénins peuvent survenir tels que des nausées ou des diarrhées.

Aucune interaction avec des plantes et d’autres suppléments n’a été mentionnée à ce jour.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello