Ferments lactiques

Les origines des ferments lactiques

Les ferments lactiques sont des micro-organismes vivants consommés depuis les origines de l’humanité. Issus de la fermentation, ils sont aussi naturellement présents dans l’organisme et sont réputés depuis toujours pour leurs bienfaits sur le microbiote intestinal, l’immunité et les fonctions cognitives.

La fermentation est apparue de manière accidentelle en 6 000 avant J.-C. en Asie centrale. Des bactéries « sauvages » auraient spontanément épaissi du lait transporté dans des peaux de bêtes par des tribus nomades, aidées par la chaleur du climat, le transformant en lait fermenté. Le processus était né.

La fermentation a très vite bénéficié à toutes les cultures, apparaissant comme une manière efficace de conserver les yaourts, le fromage, la choucroute et la viande. Au Ve siècle après J.-C, le lait fermenté était parfaitement maîtrisé par les Chinois, qui l’aromatisaient à l’ail. Plus tard, les recherches en nutrition ont permis d’identifier le rôle bénéfique des ferments lactiques sur l’équilibre intestinal, immunitaire puis cérébral, encore en cours d’étude.

Produits laitiers

Les yaourts sont la forme de lait fermenté la plus consommée aujourd’hui. Ils contiennent deux ferments particuliers, le « bacille bulgare » (Lactobacillus bulgaricus) et Streptococcus thermophilus, découverts en 1904 par un élève de Louis Pasteur, Elie Metchnikoff.

En 1925, les yaourts n’étaient vendus qu’en pharmacie.

Les ferments lactiques contribuent à l’équilibre du microbiote intestinal

Ferments lactiques et probiotiques

On trouve ainsi les ferments lactiques dans deux environnements :

  • Les aliments fermentés, à la suite du processus de fermentation,
  • Le microbiote intestinal (ou flore intestinale) des êtres humains et de nombreux animaux.

Tous les ferments lactiques sont souvent appelés probiotiques. Les probiotiques doivent répondre à des critères précis :

  • De stabilité (ils doivent rester vivants, qu’ils soient stockés dans l’aliment ou dans un complément alimentaire),
  • De gastro-résistance (ils doivent être capables de résister à l’acidité de l’estomac et aux assauts des sels biliaires et des sucs digestifs),
  • D’interaction avec l’intestin (leurs propriétés bénéfiques doit modifier de manière significative la muqueuse et la flore intestinales).

Probiotiques signifie « bonnes bactéries ».

Il existe trois souches de ferments lactiques :

  • Les ferments purs,
  • Les ferments mixtes,
  • Les ferments mixtes sélectionnés.

Les ferments purs et les ferments mixtes sont utilisés dans l’élaboration des compléments alimentaires.

« Lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, ils exercent des effets positifs sur la santé au-delà des effets nutritionnels traditionnels », ont défini l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture en 2001.

Les bienfaits d’une supplémentation en ferments lactiques

Les ferments lactiques contribuent à l’équilibre du microbiote intestinal. Ils sont efficaces dans :

  • Les désordres digestifs (transit trop lent et/ou trop rapide, flatulences, perméabilité intestinale...)
  • Le soutient des défenses immunitaires
  • Parfois sur l'intolérance au lactose par l’action du Lactobacilles.

Ils jouent un rôle protecteur de la muqueuse intestinale en empêchant les micro-organismes extérieurs indésirables de perturber la flore déjà en place. 

Jeune femme à la campagne

Les probiotiques apportés par l’alimentation peuvent réduire les inconforts désagréables des intestins irrités. Il est important de consommer des aliments fermentés quand on a des désordres digestifs. De plus, les aliments fermentés, également riches également en zinc, fer et vitamine C peuvent soutenir le système immunitaire et le bien-être en général. 

Conseils d’utilisation

Les ferments lactiques sont proposés sous différentes formes, notamment gélules et ampoules. Ils peuvent être associés à des prébiotiques, substances qui favorisent le développement des probiotiques dans le corps.

Pour être bénéfiques, les probiotiques doivent être pris plusieurs fois par semaine. Ils doivent être pris l’estomac vide, soit trente minutes avant le repas, soit deux heures après.

La posologie varie en général de 10 milliards à 30 milliards de probiotique par jour, ce qui correspond en général à une gélule à prendre avec un grand verre d’eau pour une durée d’un mois. Se référer au dosage du laboratoire.

Précautions d’emploi et contre-indications

Aucun effet secondaire n’a été observé chez des personnes en bonne santé, même avec une consommation de probiotiques à très hautes doses. Certains désagréments peuvent toutefois apparaître tels qu’une accélération du transit, des ballonnements, des gaz mais ils sont généralement résolus entre quelques jours et deux semaines.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello