Flavonoïdes

Les flavonoïdes sont des pigments végétaux de la famille des polyphénols à l’origine de la palette de couleurs brune, rouge et bleue des légumes, des fruits et des fleurs. On leur prête des propriétés antioxydantes, anticancéreuses et cardiovasculaires dans une moindre mesure. Un apport régulier de flavonoïdes peut être intéressant pour maintenir une bonne santé.

Origines des flavonoïdes

Les flavonoïdes ont été isolés en 1814 mais ils ont été révélés en 1937 par le prix Nobel de physiologie hongrois Albert Szent-Györgyi (1893-1986), qui les nomma d’abord « vitamine P » du fait de leur aptitude à réduire la perméabilité des vaisseaux et des capillaires sanguins. Le docteur Szent-Györgyi changea leur appellation à la suite de recherches plus approfondies pour les distinguer des vitamines, dont ils partagent certaines propriétés.

Les flavonoïdes sont également connus sous d’autres noms : bioflavonoïdes, proanthocyanidines, flavonols, etc. Plus de huit mille flavonoïdes ont été identifiés depuis leur découverte.

Le terme « flavonoïdes » serait issu du latin flavus, « jaune » et du grec eidos, « aspect ».
Les flavonoïdes, puissants anti-oxydants

Les modes d’action des flavonoïdes

Les flavonoïdes sont présents dans de nombreux aliments parmi lesquels le thé vert, le raisin, les oignons, les pommes, le cacao, le cassis, la grenade, le café ou encore les myrtilles.

Ils existent sous deux formes :

  • Insolubles, ou tanins, présents en abondance dans le thé et le vin rouge 
  • Solubles et bien assimilés par l’organisme.

Certains flavonoïdes se retrouvent fréquemment dans les compléments alimentaires. On peut distinguer, parmi les plus importants :

  • Les catéchines : ce sont les principaux flavonoïdes du thé vert.
  • Le resvératrol, très présent dans la peau des raisins noirs adaptés aux climats humides car il bénéficie d’une propriété anti-moisissure. On le retrouve dans le cépage de ces vins rouges et de nombreux cosmétiques anti-âge. Il est extrait de la renouée du Japon lorsqu’il est industrialisé.
  • La rutine, présente en grande quantité dans le sarrasin, les raisins, le vin rouge, le thé noir, les abricots, l’écorce des agrumes et la peau des pommes.
  • La quercétine, un dérivé de la rutine, figure parmi les plus actifs des flavonoïdes. Le thé vert, le vin rouge, les oignons rouges, le gingko, la propolis, etc. en sont richement pourvus.

Les flavonoïdes sont naturellement présents dans les fruits et les légumes couramment consommés dans l’alimentation

Une carence peut provoquer de l’hypertension, des accidents cardiovasculaires, des hémorragies, des saignements de gencive et des hématomes.

Les bienfaits des flavonoïdes

Les flavonoïdes disposent de propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, vasoprotectrices (protection des vaisseaux sanguins) et antithrombotiques (protection contre la formation de caillots sanguins).

Les flavonoïdes décuplent l’action de la vitamine C en augmentant son absorption par l’organisme et en freinant son élimination.

Ils réduisent la fragilité et la perméabilité des capillaires.

Une alimentation riche en quercétine agirait contre le vieillissement cellulaire.

Les dérivés synthétiques de la rutine servent de principes actifs à des médicaments prescrits dans les troubles veineux et la baisse d’acuité visuelle.

Les allégations concernant la perte de poids et la prévention des maladies cardiovasculaires n’ont pas fait l’objet d’essais cliniques significatifs.

Un père et son fils se tenant dans les bras
Les flavonoïdes disposent de propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, vasoprotectrices et antithrombotiques

Posologie des flavonoïdes

Les compléments alimentaires à base de flavonoïdes proposent généralement de l’huile essentielle de pépins d’agrumes, concentrée en rutine et hespéridine.

Prendre deux gélules de 500 mg deux fois par jour en se référant aux indications du laboratoire.

En extrait liquide, prendre 20 gouttes trois fois par jour sur la base d’une concentration à un gramme de bioflavonoïdes pour 100 ml. Se référer aux indications du laboratoire.

Précautions d’emploi des flavonoïdes

À éviter chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants.

À éviter chez les personnes sous traitement anticoagulant ou sujettes à l’hypotension.

À utiliser avec prudence chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle dans le cadre d’une prise simultanée de flavonoïdes et de vitamine C.

Consommer avec modération certaines plantes riches à la fois en flavonoïdes et en caféine (thé, café, cacao) pour éviter les effets indésirables de la caféine (palpitations, insomnies, nervosité).

Consommer le vin rouge avec modération à raison de trois verres par jour maximum pour les hommes et deux verres pour les femmes.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello