Gaba

Origine du gaba

L’acide gamma-aminobutyrique ou GABA a été détecté dans le cerveau pour la première fois en 1950 par les neuroscientifiques américains Eugene Roberts et Samuel Frankel. Ce n’est qu’en 1973 que des chercheurs canadiens ont complété les données d’origine. Depuis, le GABA fait encore l’objet de nombreux sujets d’étude, qui tendent à préciser son mode d’action dans le cerveau et ses corrélations avec plusieurs pathologies.

Les bienfaits d’une supplémentation en GABA concernent avant tout la recherche d’une détente à la fois physique et mentale.
Feuille de taro

Les rôles du gaba

Le GABA est présent dans toutes les zones cérébrales. Il dispose d’une action directe sur 35 à 40% des connexions synaptiques sur le cerveau, le cervelet et la moelle épinière, ce qui en fait le neuromédiateur le plus répandu dans le système nerveux des mammifères.

Pour agir, le GABA doit se fixer sur plusieurs récepteurs dont, principalement, les récepteurs GABAa, concentrés dans le cortex cérébral et le cervelet, et les récepteurs GABAb, situés en force dans le thalamus, le cervelet et la moelle épinière.

Le GABA bénéficie d’une particularité : il est à la fois considéré comme un récepteur et un canal. En tant que canal, il laisse circuler des ions chargés négativement qui inhibent, c’est-à-dire réduisent, les réactions neuronales. Cette action calmante sur les influx nerveux le définit comme neurotransmetteur inhibiteur.

Le GABA est synthétisé dans l’organisme sous l’action de la glutamate décarboxylase à partir de l’acide glutamique, que l’on peut trouver dans l’alimentation.

L’acide gamma-aminobutyrique (GABA) est un acide aminé naturellement produit par l’organisme. En tant que principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central, le GABA diminue l’excitabilité des synapses. Son effet calmant est propice à un bon sommeil et à une meilleure gestion des stimuli extérieurs.

Les bienfaits d’une supplémentation en gaba

Les bienfaits d’une supplémentation en GABA concernent avant tout la recherche d’une détente à la fois physique et mentale.

De par son rôle d’inhibiteur, le GABA intervient dans le maintien de l’humeur en équilibrant et contrôlant les effets excitateurs du glutamate dans le cerveau, ce qui se traduit chez l’individu par une baisse de l’agitation et de l’irritabilité. Le GABA permet ainsi d’améliorer l’humeur en agissant comme un antidépresseur naturel, favorisant un sentiment global d’apaisement et de sérénité. Il joue un rôle non négligeable dans le traitement de l’anxiété, en contrôlant notamment les palpitations cardiaques liées à ce trouble.

Le GABA améliore les troubles du sommeil

Tels que l’insomnie en réduisant les ruminations mentales et les « idées noires »

Le GABA diminue la tension musculaire

En ralentissant le rythme cardiaque, les spasmes, les tétanies et les tensions musculaires, qui peuvent survenir en période de stress.

Le GABA va ainsi agir contre ses effets de déficit
  • Difficulté d’endormissement causés par les ruminations et l’anxiété,
  • Incapacité à se détendre,
  • Tension physique nerveuse,
  • Troubles de l’humeur,
  • Anxiété

On peut consommer le précurseur du GABA, la glutamine, pour augmenter sa production dans l’organisme. La synthèse du GABA provient en effet de la décarboxylation de l’acide glutamique (ou glutamate).

Des plantes comme la mélisse peuvent également agir sur la production de glutamine, de même que l’inositol.

Conseils d’utilisation

Le dosage du GABA sous forme de supplémentation ne doit pas dépasser les 3 grammes par jour, dans une moyenne observée de 750 mg à 1,5 gramme.

Prendre une gélule par jour avec un grand verre d’eau entre les repas, de préférence avant le coucher dans le cas d’une prise recommandée pour améliorer le sommeil.

Il est important de se complémenter en vitamine B6 (cofacteur essentiel au GABA) et magnésium pour accompagner la transformation de la glutamine en GABA.

Homme souriant et détendu

Précautions d’emploi et contre-indications

Se rapprocher d’un professionnel de la santé dans le cas d’un traitement déjà en cours avec la prise d’anxiolytiques : l’association avec le GABA exacerbe l’effet sédatif de ces médicaments.

Il existe très peu d’effets indésirables répertoriés à ce jour, hormis des picotements sur la peau et une haleine modifiée.

La prise de GABA en supplémentation est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello