Ginkgo Biloba

Les origines du Ginkgo biloba

« L’arbre aux 40 écus » (car c’est la somme qu’un botaniste français du XVIIIe siècle a déboursé pour l’achat de cinq pieds de ginkgo biloba) vient de la Chine du Sud-est. L’arbre peut vivre au moins mille ans et existe depuis plus de 300 millions d’années. Il est considéré comme l’arbre de la croissance et de la longévité. La pharmacopée traditionnelle chinoise utilise ses fruits depuis 4 000 ans. Le ginkgo a été importé et cultivé aux États-Unis et en Europe, dont la France, au XVIIIe siècle. Ses premières substances actives ont été isolées dans les années 1950 par des chercheurs allemands. Le Japon a choisi la feuille de ginkgo comme symbole de sa capitale.

De la famille des ginkgoacées, le ginkgo biloba est un grand arbre dioïque, c’est-à-dire que certains pieds sont mâles et d’autres femelles. Seuls les pieds femelles portent les fruits, des petites baies jaunes au noyau comestible. Son tronc droit et élancé peut atteindre cinquante mètres de haut.

Feuilles de ginkgo biloba

Une fois séchées, les feuilles de ginkgo sont utilisées en phytothérapie pour fabriquer des extraits standardisés. En Chine, on utilise aussi les graines.

Doté d’une grâce ornementale, d’une longévité extrême et d’une résistance à toute épreuve, le ginkgo biloba est l’un des arbres les plus anciens de la planète, souvent connu pour avoir été le seul végétal à survivre aux radiations de la bombe atomique d’Hiroshima. Il est l’une des stars de l’industrie pharmaceutique mondiale où il est utilisé pour traiter la démence sénile et les affections liées à la circulation sanguine.

Les ginkgos sont des fruits cueillis à maturité, à l’automne. Au même titre que la tomate, elles sont cuisinées comme des légumes.

Composition du Ginkgo

Les feuilles de ginkgo contiennent des substances puissantes comme des polyphénols, plusieurs flavonoïdes antioxydants, des terpénolactones aux propriétés anticoagulantes, des ginkgolides et du bilobalide.

Si l’ensemble des modes d’action du ginkgo biloba n’a pas encore été découvert, il semble que ses principes actifs fluidifieraient le sang et protégeraient la paroi des vaisseaux sanguins, à l’instar du cassis (ribes nigrum) ou du marronnier d’Inde (aesculus hippocastanum). Ces effets ont été reconnus par les autorités sanitaires mondiales et européennes.

Les feuilles de ginkgo contiennent des substances puissantes comme des polyphénols, des flavonoïdes antioxydants, des terpénolactones, des ginkgolides et du bilobalide

Les bienfaits du ginkgo biloba

Une cure de ginkgo biloba est utile pour soulager de nombreux maux. Plus de 400 essais cliniques ont montré ses effets bénéfiques, parmi lesquels :

  • La circulation du sang, notamment au niveau du cerveau ; c’est un très puissant neuroprotecteur.
  • Les troubles liés au vieillissement du système nerveux.
  • C’est un anti-stress naturel
  • Utile pour dépression légère à modérée
  • Puissant revitalisant : augmente l’énergie vitale, notamment en période de convalescence, d’asthénie, de fatigue chronique inexpliquée. 
  • Aphrodisiaque, réduit les problèmes d’érection, augmente la libido.
  • Améliore la circulation sanguine, artérielle, veineuse et périphérique.
  • Diminue la fragilité des capillaires sanguins.
  • Protège des maladies cardio-vasculaires.
  • Prévient la formation de caillots sanguins.
  • Allège le syndrome prémenstruel.
  • Atténue les acouphènes dus à des problèmes circulatoires.

Le ginkgo biloba agit également sur les jambes lourdes, les hémorroïdes, le mal des montagnes, l’anxiété, certains troubles de la vue, les vertiges, les dysfonctions sexuelles, les troubles respiratoires, ainsi que sur les troubles de la mémoire bénins chez les personnes de plus de cinquante ans, dans une moindre mesure.

Jeune femme souriante
Le ginkgo biloba a de nombreux effets bénéfiques sur la circulation sanguine, les troubles liés au vieillissement, les jambes lourdes ou encore les troubles de la mémoire

Posologie du ginkgo biloba

En France, les suppléments à base de ginkgo sont concentrés de 22 à 27% de flavonoïdes et de 5 à 7% de terpénolactones, soit des principes actifs ginkgolides et bilobalide. Ils sont commercialisés sous forme de gélules ou de solution buvables, voire de solutions injectables dans certains pays, ainsi qu’en capsules, comprimés, teintures mères, tisanes et décoctions.

Prendre de préférence avant les repas

Une à deux gélules trois fois par jour avec un grand verre d’eau pendant au moins trois à six mois avec une pause en alternance, par exemple 3 semaines de traitement puis une semaine d’arrêt, reprendre. Commencer le traitement à faible dose pendant quelques jours pour éviter les maux de tête.

En teinture-mère

Prendre de 20 à 40 gouttes dans un verre d’eau, trois fois par jour.

En tisane

Faire bouillir de 20 à 40 grammes de fleurs fraîches (l’équivalent de deux à trois cuillères à café) dans un litre d’eau. Boire deux à trois tasses par jour.

Précautions d’emploi du ginkgo biloba

À éviter chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les personnes de moins de dix-huit ans.

À éviter chez les personnes qui prennent des fluidifiants du sang (traitements anticoagulants). Pour cette raison, cesser la prise de ginkgo trois ou quatre jours avant toute intervention chirurgicale.

Des interactions avec de nombreuses substances sont signalées. Le ginko ne doit pas être pris avec des anticoagulants (dont l’aspirine) ni d’autres plantes anticoagulantes (saule blanc, ail, ginseng, éleuthérocoque, etc.), des antiépileptiques, des médicaments du reflux gastro-oesophagien, de l’hypertension, de l’angine de poitrine, antidiabétiques.

Des manifestations rares d’effets indésirables peuvent survenir : maux de tête, troubles digestifs, allergies. Ne pas dépasser les doses recommandées.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello