Glucosamine

Origine de la glucosamine

La glucosamine a été utilisée pour la première fois en 1969 par des médecins allemands pour traiter des troubles articulaires provoqués par l’arthrose. La substance était alors directement injectée au sein de la zone atteinte, généralement les genoux ou les hanches. Un an plus tard, la société italienne Rotta Research Laboratorium a synthétisé de la glucosamine sous sa forme « sulfate de glucosamine », mais on en trouve sous la forme de chlorhydrate de glucosamine. Sa commercialisation en comprimés a rencontré un franc succès en Europe et a rapporté plusieurs milliards sur les marchés américains et japonais. Selon les pays, la glucosamine est considérée comme un médicament ou un complément alimentaire.

L'efficacité de la glucosamine a été prouvée pour soulager les douleurs articulaires et atténuer les symptômes de l’inflammation
glucosamine en gélule

Les rôles de la glucosamine

La glucosamine est une substance naturelle fabriquée par l’organisme à partir du glucose et de l’acide aminé glutamine. Cet acide aminé joue un rôle essentiel dans le maintien et l’intégrité du cartilage de toutes les articulations et contribuerait à une amélioration des symptômes liés à la dégénérescence des cartilages.

La glucosamine participe à la formation du cartilage, un élément essentiel à la mobilité et à la protection des articulations.

Elle fait partie de la composition des protéoglycanes, des substances qui permettent aux cartilages d’absorber les chocs.

La glucosamine participe à la formation du cartilage, un élément essentiel à la mobilité et à la protection des articulations.

Elle épaissirait le liquide synovial, un liquide biologique produit par la membrane synoviale pour limiter la friction des os entre eux.

Son action est encore mal définie par les scientifiques bien qu’elle fasse l’objet de nombreuses recherches. Il est certain toutefois que sa synthèse par l’organisme a tendance à diminuer avec l’âge. En outre, il peut arriver que son processus de fabrication se dérègle. Dans ce cas, les cartilages s’abîment et s’usent, ce qui peut entraîner l’usure et la dégénérescence des articulations.

En supplémentation, la glucosamine est produite à partir de la chitine extraite de la carapace des crustacés (crevettes, langoustines, crabes, homards, etc).

Les bienfaits de la glucosamine

La glucosamine, naturellement présente dans les tissus conjonctifs et cartilagineux de l’organisme, assure notamment la structure et l’élasticité des cartilages, des tendons et de la peau. Son efficacité a été prouvée pour soulager les douleurs articulaires et atténuer les symptômes de l’inflammation. Sous sa version chlorhydrate, la glucosamine a montré des bénéfices dans les blessures au genou de certains grands sportifs et dans la réduction des douleurs.

La combinaison de chlorhydrate de glucosamine et de sulfate de chondroïtine, un autre composant des cartilages articulaires, s’est révélée la plus efficace dans la prévention de la progression de l’arthrose.

Néanmoins, les autorités de santé européennes se sont prononcées en 2012 en faveur du manque d’efficacité de la glucosamine dans le traitement des maladies inflammatoires des articulations. Des recherches considèrent que la glucosamine absorbée par l’intestin serait détruite en partie par le foie avant de parvenir aux cartilages, réduisant son efficacité, alors même que les résultats des études varient selon les pays. Cependant, la grande majorité des essais cliniques a démontré les bienfaits du sulfate de glucosamine et, notamment, son innocuité, contrairement aux anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS).

Jeune papa portant son fils sur les épaules

Conseils d'utilisation

Les compléments de glucosamine sont proposés sous forme de poudres, de gélules ou de comprimés à consommer par voie orale.

Les études cliniques sont basées sur une prise de 1 500 mg par jour en trois fois, pendant au moins deux mois.

Prendre 1 à 2 gélules matin, midi et soir avec un grand verre d’eau, pendant au moins deux mois, dans le respect du dosage maximal autorisé.

Précautions d'emploi et contre-indications

Des effets indésirables tels que nausées, diarrhées, aigreurs d’estomac, maux de ventre, rougeurs et démangeaisons, hépatites ou purpura ont été signalés à l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) en mars 2019 à la suite de compléments pris à base de glucosamine et/ou chondroïtine sulfate. Ces effets ont été mis en évidence sur des profils de personnes à risque tels que des personnes asthmatiques, allergiques aux crustacés, hémophiles, les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants.

Les médicaments à base de glucosamine sont déremboursés en France depuis mars 2015. 

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello