Glutathion

Origine du glutathion

Le glutathion est un antioxydant endogène, c’est-à-dire produit par le corps. Il est fabriqué par les cellules du foie et se situe particulièrement dans les cellules rénales, cardiaques et au niveau du cerveau. Il est de nature tripeptide, composé de trois acides aminés : le glutamate, la cystéine et la glycine. Il aurait été isolé en 1888 mais n’a fait l’objet de recherches approfondies qu’à partir le début des années 1970.

Le stock de glutathion sera davantage préservé en consommant principalement des légumes et des fruits frais
Brocolis en assiette

Les rôles du glutathion

Le glutathion ou L-glutathion est parfois surnommé « le maître antioxydant » en raison de sa propriété première à diminuer ou empêcher l’oxydation naturelle des cellules, appelée « stress oxydatif ». Naturellement présent dans le corps, il préviendrait le vieillissement cellulaire et de nombreuses pathologies dérivées. Sa présence dans l’organisme tend à diminuer avec l’âge.

Le glutathion diminue ou empêche le stress oxydatif dû à la présence de radicaux libres dans le corps.

Les radicaux libres sont des substances formées dans le métabolisme qui peuvent être potentiellement toxiques. Leur taux peut augmenter à la faveur d’une exposition à des nuisances environnementales telles que la fumée de cigarette, la pollution atmosphérique, les polluants chimiques, les radiations UV ou l’alimentation. Leur accumulation exacerbe le stress oxydatif lié, à long terme, au vieillissement cellulaire et de nombreuses pathologies.

Le glutathion joue le rôle d’antioxydant majeur et de défense des cellules

Les antioxydants éliminent les radicaux libres dans le corps et participent ainsi à réduire le stress oxydatif.

Le glutathion existe sous deux formes dans l’organisme : une forme réduite (GSH) d’une part, biologiquement active et commercialisée en compléments alimentaires, et une forme oxydée (GSSG), d’autre part.

La molécule n’est pas présente dans les aliments mais certains d’entre eux contiennent ses précurseurs (les trois acides aminés précités). Les asperges, l’avocat, les noix et les champignons par exemple, sont particulièrement concernés. Le stock de glutathion sera davantage préservé en consommant une alimentation vivante, riche en polyphénols, vitamines A, C, E, en zinc, en sélénium et pauvre en graisses trans, autrement dit tous les légumes et les fruits frais.

Bienfaits d’une supplémentation en glutathion

L’âge est le premier facteur de risque d’un déficit en glutathion. Sa production décroît naturellement dès 45 ans, ce qui peut nécessiter une supplémentation, notamment chez les personnes âgées. Or, les stocks organiques peuvent s’épuiser plus rapidement selon les habitudes de vie et en cas de maladie nécessitant la prise de traitements lourds.

Le glutathion peut agir sur de nombreux mécanismes métaboliques et bénéficier à de nombreuses maladies.

  • Les maladies neurodégénératives : des niveaux faibles de glutathion dans l’organisme sont associés à certains troubles neurodégénératifs.
  • Le glutathion élimine des cancérogènes, optimise le système immunitaire et protège les cellules saines des effets de certains traitements lourds.
  • Les maladies cardiovasculaires : le glutathion retarde notamment la formation des plaques d’athérome dans les artères, à l’origine de nombreux troubles cardiaques.
  • Le glutathion protège l’organisme des complications liées aux troubles de la glycémie.
  • Les maladies pulmonaires : les précurseurs du glutathion sont utilisés pour traiter plusieurs affections pulmonaires.
  • Les maladies digestives : le glutathion protège de l’inflammation dans certaines maladies.
  • Les maladies rénales : le glutathion aide à réduire l’anémie des patients atteints de lésions rénales ou en dialyse.
  • C’est aussi un puissant « nettoyeur » de métaux lourds.
  • Le glutathion peut être associé à la vitamine C dont il exacerbe les effets. Certains oligoéléments, tels que le zinc et le cuivre notamment, peuvent renforcer son rôle protecteur.
  • Le glutathion peut soutenir les mitochondries, les protecteurs d’énergie de la cellule.
Senior faisant du sport en extérieur

Conseils d'utilisation

Le glutathion est disponible sous forme de comprimés ou de poudre mais la forme à privilégier est le glutathion liposomal ou liposomé, dont l’encapsulation permet de passer les attaques acides de l’estomac.

La dose maximale journalière recommandée s’élève à 600 mg. Cette dose ne doit pas être prise au-delà de trois mois sans l’avis d’un professionnel de santé.

Prendre de 1 à 2 gélules par jour dans le respect des doses recommandées, avec un grand verre d’eau, pendant les repas en cure de trois mois une à deux fois par an.

Précautions d'emploi et contre-indications

Il n’existe à ce jour aucune contre-indication générale concernant les femmes enceintes ou allaitantes. Il est néanmoins préférable, dans ces cas, de solliciter un avis médical.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello