Harpagophytum

Origine de l'harpagophytum

L’harpagophytum, également appelé griffe du diable en raison de la forme de ses fruits, est une plante rampante de la famille des pédaliacées. Adepte des zones chaudes et sèches, cette plante est originaire des savanes et des zones semi-désertiques du sud de l’Afrique, en particulier en Afrique du sud, au Botswana, au Kalahari et en Namibie.

Le tubercule de la racine secondaire séchée est connu de très longue date par les guérisseurs Bantous et Bushmans pour ses propriétés antidouleurs, digestives et pour le traitement des infections de la sphère urinaire. Ce n’est qu’au début du XXe siècle que la plante s’est faite connaitre des européens par l’intermédiaire de Menhert, un fermier Allemand qui a pu constater l’efficacité de la plante en voyant un guérisseur soigner un soldat blessé. Elle a depuis été reconnue par la commission allemande et fait maintenant partie de la pharmacopée française.

Une autre variété d’harpagophytum est parfois utilisée. Il s’agit de l’Harpagophytum Transvaalense qui possède les mêmes propriétés mais qui est beaucoup plus rare sur le marché.

Plante griffe du diable
L’Harpagophytum est devenue une plante de référence pour traiter les douleurs inflammatoires.

Mode d’action de l’harpagophytum

L’harpagophytum doit essentiellement ses propriétés à l’harpagoside et à l’harpagide, deux molécules proches l’une de l’autre. Ces deux molécules ont des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques très puissantes.

De façon plus secondaire, elles inhibent la dégradation de la dopamine, une hormone liée à la récompense et au plaisir.

L’harpagoside a également une action stimulante des ostéoblastes et inhibitrice des ostéoclastes.

L’Harpagophytum est devenue une plante de référence pour traiter les douleurs inflammatoires.

L’harpagophytum contient également de nombreux flavonoïdes qui sont des antioxydants, protecteurs cardiovasculaires, anti-inflammatoires (ils inhibent la dégradation des cartilages) et antiviraux.

L’harpagophytum est principalement utilisé pour soulager les douleurs des sphères ostéo-articulaire et musculaire

Les bienfaits d’une supplémentation en harpagophytum

L’harpagophytum est principalement utilisé pour soulager les douleurs des sphères ostéo- articulaire et musculaire, sur laquelle la plante a une double action : elle soulage les douleurs et ralentit son évolution en inhibant la cyclo-oxygénase Cox-1 et 2 responsable de la dégradation des cartilages.

L’harpagophytum se révèle également très efficace pour :

  • Les rhumatismes et l’arthrite.
  • Les douleurs musculaires (torticolis, dorsalgies, lombalgies) et nerveuses (sciatique).
  • Les foulures, entorses, les luxations, subluxations et après remise en place de l’articulation.
  • Les tendinites, tennis-elbow et autres troubles similaires.

En médecine traditionnelle africaine, l’harpagophytum est également utilisé comme traitement pour :

  • Les dyspepsies et les indigestions
  • Les fièvres
  • Les infections urinaires
  • Les douleurs liées à l’accouchement.
Couple de senior s'amusant

Conseils d’utilisation

L’harpagophytum se prend au moment du repas de préférence le soir car le corps sécrète moins de cortisol la nuit, ce qui provoque une augmentation des douleurs. En cas de fortes douleurs, il peut être pris le matin et le soir.

Pour le traitement de l’arthrose

Il est conseillé d’associer l’harpagophytum avec un mélange de glucosamine-chondroïtine, du silicium organique et éventuellement du collagène. Si les atteintes du cartilage ne sont pas trop importantes, il peut se reconstituer. Sinon, cela protègera les autres articulations.

Pour le traitement des rhumatismes et de l’arthrite

La prise d’enzymes en dehors des repas permettra d’éliminer les microcristaux responsables de l’inflammation.

Pour le traitement des entorses, des luxations et des tendinites

L’association de l’harpagophytum avec du silicium et du collagène aidera à restructurer et redonner souplesse aux tendons, ligaments et capsules articulaires.

Dans le cadre des torticolis, dorsalgies, lombalgies et sciatiques, il est préférable de consulter un ostéopathe (ou un praticien de technique similaire) afin de restaurer l’alignement vertébral et supprimer les tensions musculaires responsables des douleurs. L’harpagophytum est toutefois utile pour apaiser la douleur dans l’urgence en attendant la consultation.

Précautions d’emploi et contre-indications

Comme tous les anti-inflammatoires, l’harpagophytum diminue les douleurs mais cela ne veut pas dire que la cause est supprimée. La douleur est un signal d’alarme qui évite de forcer sur une partie du corps fragilisée et la prise d’anti-inflammatoires diminue ou supprime ce signal d’alarme. Il est donc préférable de moduler la dose de plante afin que la douleur soit supportable mais sans la supprimer totalement.

Pour les mêmes raisons, la pratique d’un sport physiquement contraignant, de travaux importants et de toute activité intense est déconseillée tant que l’on est sous traitement afin d’éviter d’aggraver les lésions présentes.

Les effets secondaires liés à la consommation d’harpagophytum sont très rares, mais on recense toutefois quelques troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements), des maux de tête et des vertiges.

Lors de la prise d’anticoagulants, il existe des risques de saignements.

En cas d’insuffisance rénale vraie (dialyse), un avis de médecin est nécessaire.

L’harpagophytum augmente l’effet des traitements contre l’hypertension et l’arythmie cardiaque pouvant provoquer des crises d’hypotension.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello