Inositol

Couramment appelée vitamine B7, l’inositol est un glucide simple partiellement synthétisé par le corps humain, nécessaire au fonctionnement normal du cerveau et du système nerveux. Cette molécule entre dans la structure des membranes cellulaires et participe aux fonctions vitales du corps.

Origines de l’inositol

L’inositol provient de deux sources : de l’alimentation en fruits et légumes d’une part et de l’organisme lui-même d’autre part, où il est synthétisé à partir du glucose sous la forme myo-inositol, son isomère le plus courant. Cette faculté le différencie des propriétés des vitamines du groupe B auxquelles il a été associé à sa découverte, il y a plus de 150 ans. Le myo-inositol, l’une de ses neuf formes structurelles possibles, a été isolé en 1850.

Couramment utilisé par les laboratoires dans la complémentation, le myo-inositol constitue la version la plus stable de l’inositol.
Agrumes, riches en inositol

Les modes d’action de l’inositol

L’inositol est une structure soluble dans l’eau très proche de la choline dans son fonctionnement. Il entre dans la composition des membranes cellulaires et fait partie intégrante de la gaine de myéline, qui recouvre les nerfs.

Cette molécule joue un rôle dans la transmission des messagers chimiques dans le cerveau.

On la trouve facilement dans l’alimentation, mais à doses faibles. Les aliments qui en contiennent le plus sont les agrumes, l’huile de lécithine, les graines, les grains entiers, les noix et les légumes verts à feuilles. Aucune carence n’a été constatée à ce jour.

Les aliments contenant le plus d’Inositol sont les agrumes, l’huile de lécithine, les graines, les grains entiers, les noix et les légumes verts à feuilles

Les bienfaits de l’inositol

L’inositol possède des effets bénéfiques sur la fertilité, le syndrome prémenstruel, la gestion des graisses et sucres et le bon fonctionnement de la thyroïde. Associé à l’iode, le myo-inositol peut favoriser l'équilibre de l’activité thyroïdienne.

Plusieurs études ont montré qu’une supplémentation en inositol participait à réguler les niveaux de triglycérides et de LDL-cholestérol (le mauvais cholestérol) sans affecter le HDL-cholestérol (le bon cholestéron).

Dans le cadre de la fertilité : l’inositol bénéficie d’un effet positif sur la fonction ovarienne.
Chez les hommes, le myo-inositol a pu légèrement améliorer la qualité de la mobilité des spermatozoïdes.

En outre, une dose de deux grammes d’inositol agirait comme un messager de la sérotonine, communément appelée « hormone de la bonne humeur ». Ce même dosage agirait sur les maux menstruels ainsi que les troubles de l’humeur liées au syndrome prémenstruel.

Jeune femme souriante
Une supplémentation peut favoriser l'équilibre du cholestérol, et serait idéale pour le bien-être cardiovasculaire.

Posologie de l’inositol

L’inositol est commercialisé sous forme de poudre ou de gélules dosées à 500 mg en moyenne.

Prendre les gélules avec un grand verre d’eau, de préférence avec les repas et dans le respect des doses quotidiennes recommandées.

La supplémentation est efficace à partir de trois à cinq semaines.

Précautions d’emploi de l’inositol

Respecter les précautions d'emploi indiquées par le laboratoire.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello