Konjac

Origine du konjac

Le konjac est une plante vivace originaire des forêts tropicales et subtropicales d’Asie du sud-est. Il pousse notamment en Chine, au Japon, en Corée et au Vietnam.

La racine de la plante forme un tubercule qui peut atteindre 4 kg pour 25 cm de diamètre,  utilisée tant à des fins culinaires que médicales depuis plus de 2 000 ans.

La richesse en fibres et la faible teneur en calories du konjac en font un aliment diététique de choix toujours consommé de nos jours. Contrairement à d’autres tubercules, le konjac n’est pas consommé tel que mais il est broyé afin d’obtenir une farine qui est utilisée dans la confection des plats. On peut également en extraire une gelée qui est utilisée en tant qu’épaississant parfois intégrée dans les préparations industrielles sous la dénomination E425.

Les médecines traditionnelles chinoises et japonaises attribuaient de nombreuses propriétés au konjac qui ne sont pas démontrées depuis. Il était notamment prescrit pour le traitement de la toux, des problèmes de transit intestinal ou encore en tant que détoxifiant.

Feuilles de konjac
Les propriétés du konjac sont liées à sa teneur en glucomannane qui peut absorber plus de 100 fois son volume en liquide.

Rôle du konjac

Une fois dans l’estomac, le glucomannane absorbe l’eau et les graisses qui s’y trouvent et gonfle comme une éponge. Les fibres augmentent de volume et donnent la sensation de remplissage de l’estomac, accélérant ainsi la sensation de satiété.

L’eau et les graisses capturés par les fibres de konjac seront ensuite éliminées par les selles, réduisant ainsi la valeur calorique du repas. Le konjac va également ralentir l’absorption des sucres et abaisser la glycémie, réduisant la transformation des sucres en graisse et le stockage de cette dernière.

Bienfaits d’une supplémentation de konjac

Le konjac est principalement utilisé dans le cadre de régimes amincissants car il permet de diminuer de façon importante l’apport calorique des repas :

  • Il permet de diminuer le volume d’aliments ingérés au cours d’un repas en augmentant la sensation de satiété.
  • Il réduit l’absorption des graisses
  • Il rend l’absorption des sucres plus progressive et réduit la glycémie.
  • Il permet de normaliser le transit intestinal et sert de remède contre les ballonnements.
  • Le konjac a également des propriétés assainissantes : il favorise l’élimination des déchets métaboliques et des toxines.
Jeune homme souriant sur un banc

Conseils d’utilisation

Le konjac se prend entre 5 et 10 minutes avant le repas. Il existe plusieurs façons de l’utiliser :

Lorsque le poids est stabilisé

Il peut permettre d’éviter une reprise tout en se permettant des écarts : il faut alors prendre une dose de konjac ponctuellement lorsque l’on prévoit de faire un repas plus riche que d’habitude.

Pour accompagner une perte de poids légère à modérée,

Le konjac est à prendre avant le repas le plus important de la journée. Il faudra s’assurer d’un apport suffisant en huiles végétales ou en poissons gras lors de l’autre repas principal de la journée afin d’éviter d’avoir des carences en acides gras essentiels et en vitamines liposolubles.

Pour accompagner une perte de poids importante

Le konjac est à utiliser avant le repas du midi ainsi que celui du soir. Une supplémentation en acides gras essentiels est à faire au moment du petit déjeuner afin de parer à des carences en acides gras essentiels et en vitamines liposolubles.

Comme pour tous les produits destinés à accompagner la perte de poids, l’efficacité du konjac dépends des autres mesures prises dans le cadre du régime minceur et le maintien de ces mesures permettra d’éviter une reprise des kilos excédentaires : il est préférable de faire plus de prises alimentaires (3 à 5) mais de manger moins à chaque fois.

Adopter un mode alimentaire qui ne soit pas trop restrictif afin d’éviter les carences, éviter les aliments raffinés et ultra transformés. Le régime méditerranéen parait être le plus adapté à l’humain.
Pratiquer une activité physique au moins 1 heure trois fois par semaine.

Précautions d’emploi et contre-indications

Bien que le konjac n’ait pas de réelles contre-indications, une prise trop importante du produit peut provoquer des ballonnements et des selles molles. Il suffit alors de réduire les dosages.

Lors d’une cure de konjac, il est important de boire en quantité suffisante afin de compenser l’eau absorbée par le konjac et de parer à une déshydratation.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello