Olivier

Origines de l’olivier

L’olivier pourrait être le premier arbre cité dans l’histoire du monde. Il apparaît en effet dans la Bible comme symbole de paix. Les Grecs en firent le symbole de la sagesse. Les Romains le nommaient « arbre de Minerve ». L’olivier faisait l’objet de vénération.

L’olivier est un arbre au tronc tortueux, recouvert d’une écorce grise, pouvant atteindre dix mètres de haut. Ses feuilles persistantes, oblongues et lancéolées, sont de couleur vert-cendré sur le dessus et blanc soyeux en dessous. Les fleurs sont blanchâtres, groupées en petites grappes de dix à vingt fleurs. Les fruits, les olives, sont des drupes à noyau très dur, de couleur noire à maturité.

Cet arbre de Méditerranée supporte très mal le gel et l’humidité excessive. Il ne survit pas au-delà de 800 mètres d’altitude mais peut pousser sur différents sols, parfois très rocailleux.

Branche d'olivier avec des olives vertes
Les feuilles essentiellement sont utilisées en phytothérapie, parfois les fruits.

Composition des feuilles d’olivier

Les feuilles de cet arbre méditerranéen très identifiable, bien connu pour son huile alimentaire et son utilisation en ébénisterie, sont indiquées en phytothérapie pour soutenir une bonne tension artérielle.

Elles contiennent des principes actifs très convoités en phytothérapie :

  • des irodoïdes (oleuropéoside à 7,5%), qui possèdent une propriété hypoglycémiante,
  • un hypotenseur, l’acide glycolique,
  • des flavonoïdes comme la lutéoline,
  • des triterpènes comme l’acide oléanolique,
  • des acides phénols tels que l’acide caféique, l’acide gallique, le tyrosol et l’hydroxytyrosol,
  • des tanins.

L’olivier agit principalement sur la tension artérielle grâce à son principe actif, l’oleuropéine. Ses effets bénéfiques sur la tension et le bien-être cardiovasculaire ont été validé par les essais cliniques, notamment lors d’une étude germano-suisse publiée dans le journal Phytotherapy Research en 2008.

Les soucis de tension touche 14 000 personnes en France. Ce nombre ne cesse d’augmenter chez les adultes dans le monde et pourrait augmenter de 60% d’ici à 2025, ce qui représente environ 1,56 milliard de personnes.

En supplémentation, l’olivier dispose de bienfaits sur le coeur permettant de conserver une pression sanguine normale

Les bienfaits de l’olivier

En supplémentation, l’olivier dispose de bienfaits sur le cœur permettant de conserver une pression sanguine normale. Les feuilles permettent d’aider à contrôler la tension artérielle.

Les feuilles peuvent intervenir via leur principe actif, l’oleuropéine afin d’aider à améliorer l’élasticité et la résistance des vaisseaux sanguins. La feuille d’olivier est ainsi indiquée dans de nombreux troubles de la circulation : jambes lourdes, aspérités, engourdissement, froid aux extrémités, etc.   

Les feuilles normalisent le taux de sucre dans le sang, de par leur propriété hypoglycémiante et soutiennent la baisse du « mauvais » cholestérol LDL. Elles interviennent à titre préventif pour le bien-être cardiovasculaire.

Ces propriétés sont parfois utilisées pour équilibrer les troubles des sucres et l’obésité dans le cadre d’un régime dédié à la perte de poids suivi en parallèle.

Les feuilles ont également un effet diurétique sur le corps en favorisant l’excrétion urinaire. Leur usage traditionnel est reconnu pour l’élimination rénale de l’eau dans les cas bénins de rétention d’eau.

Plus globalement, les feuilles d’olivier interviendraient dans la soutien des défenses naturelles de l’organisme de par leurs propriétés antioxydantes et apaisantes.

Jeune femme souriante assise sur l'herbe
Les propriétés de l’olivier sont parfois utilisées pour équilibrer les troubles des sucres et l’obésité dans le cadre d’un régime dédié à la perte de poids

Posologie de la noix de olivier

On trouve les feuilles d’olivier en supplémentation sous forme d’huiles, d’extraits standardisés, macérations glycérinées, extraits stabilisés, décoctions et infusions.

Prise

Prendre de préférence une à deux gélules trois fois par jour (l’équivalent de 400 à 1 500 mg) avec un grand verre d’eau au moment des repas, pendant quinze jours.

En gemmothérapie

Les bourgeons d’olivier soutiennent et équilibrent la sphère cardiovasculaire tout en favorisant la concentration. Prendre 5 gouttes deux à trois fois par jour pures sur la langue ou diluées dans de l’eau de source ou du miel, avant ou en dehors des repas. Le macérat concentré de bourgeons d’olivier s’associe bien avec le figuier.

En infusion

Faire infuser durant vingt minutes 50 grammes de feuilles séchées et coupées dans un litre d’eau bouillante. Filtrer et boire une tasse après les repas.

Précautions d’emploi de l’olivier

Respecter les précautions d'emploi indiquées par le laboratoire.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello