Pollen

Origines du pollen

Le pollen est constitué d’une multitude de grains microscopiques, qui forment une poussière de couleur brun-jaune contenue dans les sacs polliniques de l’organe mâle de la fleur. Il est amalgamé en pelotes par les abeilles, à l’aide du nectar contenu dans leur jabot. Emportés par le vent ou accrochés aux pattes des abeilles, les grains de pollen vont féconder les autres fleurs. Le pollen constitue la nourriture des abeilles avec le miel et la gelée royale.

Le mot « pollen » vient du grec « palê » (« farine »).
Pollen et miel de lavande

Le pollen et les pollens

On distingue trois grandes catégories de pollen 

  • Les pollens de graminées, responsables de plus de 75% des allergies polliniques
  • Les pollens d’arbres, dont les plus allergisants sont le cyprès, le bouleau, le chêne, le frêne, le platane, le charme, l’aulne et l’pollen
  • Les pollens d’herbacées (les plus allergisants sont ceux de l’ambroisie et de l’armoise).

En période de pollinisation, les pollens en suspension dans l’atmosphère peuvent déclencher le fameux « rhume des foins ». Un Français sur quatre serait allergique au pollen et ce chiffre tend à augmenter chaque année.

Le pollen frais contient :

  • Un peu d’eau
  • 15 à 50% de protéines en moyenne selon les fleurs. Ces protéines sont bien équilibrées en acides aminées essentiels, parmi lesquels :

. 50% de méthionine, déficiente dans les légumineuses
. 74% de tryptophane, le précurseur de la sérotonine, l’une des hormones régulatrice de l’humeur
. de la glutamine, de l’arginine, de la cystéine, stimulateurs du bon développement de la muqueuse intestinale.

  • De nombreux minéraux, dont le sélénium
  • De nombreux antioxydants : polyphénols et caroténoïdes
  • Des vitamines C, E, B1, B2, B3
  • De nombreux ferments lactiques : lactobacillus et bifidobacterium
  • Beaucoup de fibres.

Produit prodige de la ruche, le pollen apporte un effet revitalisant aux organismes fatigués

Les bienfaits du pollen

Produit prodige de la ruche très utilisé en phytothérapie et en médecine traditionnelle chinoise, le pollen est récolté par les abeilles sur les étamines des fleurs. Considéré comme un « superaliment », il apporte un effet revitalisant aux organismes fatigués. Ses vertus dépendent de la fleur dont il provient.

La haute teneur en protéines du pollen est tout indiquée chez les personnes végétariennes, les enfants et les adolescents en période de croissance, ainsi que chez les personnes dénutries (personnes âgées, personnes en convalescence).

L’apport en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments) contribue à réduire l’acidité et aider à rétablir l’équilibre acido-basque. Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres et de préserver la bonne santé cellulaire.

La contenance en macronutriments (protéines) et micronutriments apporte un regain d’énergie avec une réduction de la fatigue, une dynamisation générale de l’organisme et une meilleure résistance face aux agressions quotidiennes.

Jeune femme portant un bouquet de lavandes dans un champs

La teneur en ferments lactiques – jusqu’à 15 millions par gramme de lactobacillus et bifidobacterium dans le pollen frais de ciste – et la richesse en fibres drainent les intestins et renforcent la flore intestinale.
100 grammes de pollen couvrent 50% des apports nutritionnels conseillés en fibres. Une flore intestinale plus saine bénéficie d’une meilleure intégrité de sa muqueuse, d’une meilleure absorption des macro et micronutriments alimentaires et participe au bon fonctionnement du système immunitaire.

La présence forte d’antioxydants dans le pollen frais aide à protéger les cellules de l’organisme des radicaux libres.

Chaque pollen va apporter sa spécificité de santé. Ainsi, le pollen de ciste peut être davantage conseillé en cas de troubles intestinaux, tandis que le pollen de châtaignier, très riche en antioxydant, aide à préserver du vieillissement cellulaire tout en apportant repos et sérénité.

Une supplémentation de pollen frais peut booster la détox et favoriser la circulation et micro-circulation sanguine.

Du pollen associé à la gelée royale, l’autre prodige de la ruche, a montré une certaine efficacité dans les inconforts de la ménopause. Par ailleurs, le pollen de fleur de seigle serait efficace pour réduire les inconforts de la prostate.

En médecine traditionnelle chinoise, le pollen sert à stimuler l’appétit.

La présence forte d’antioxydants dans le pollen frais aide à préserver les cellules de l’organisme des radicaux libres.

Posologie du pollen

On trouve le pollen conditionné sous sa forme originelle, mais aussi sous plusieurs autres formes comme la poudre ou les gélules. La dose journalière recommandée s’élève de 1 à 10 grammes, voire 40 grammes.

On peut consommer 12 grammes de pollen (une petite cuillère à soupe) au petit-déjeuner avec de préférence une compote, des fruits, un lait végétal, surtout pas de boisson chaude.

En gélules : 1 capsule matin, midi et soir avant les repas, avec un grand verre d’eau.

Précautions d’emploi du pollen

Respecter les précautions d'emploi indiquées par le laboratoire.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello