Radis Noir

Origine du radis noir

Le radis noir est une plante herbacée annuelle ou bisannuelle de la famille des brassicacées. La plante peut mesurer jusqu’à 1 m de hauteur et possède une racine pivotante charnue comestible.

Il existe 3 variétés de radis noir qui se différencient par la taille et la forme de leur racine, mais ces trois variétés ont les mêmes propriétés culinaires et thérapeutiques.

Les origines du radis noir sont très anciennes et mal connues tant géographiquement que botaniquement. Si son ancêtre le plus probable est la ravenelle, certaines sources pensent qu’il est issu du raifort.

La racine de radis noir est utilisée depuis longtemps en médecine traditionnelle chinoise, mais elle était également connue des égyptiens qui l’utilisaient pour la rémunération des ouvriers et des romains qui traitaient certaines maladies de la peau avec cette plante.

Radis noir sur une table

De nos jours, la racine de radis noir est consommée crue en rondelles ou rappée pour agrémenter des salades. Les adeptes des jus de légumes faits « maison » apprécient également la saveur piquante parfois prononcée du radis noir qui relève le goût des cocktails.

En phytothérapie, on peut utiliser soit les racines séchées et broyées pour les formes commercialisées en poudre, gélules et comprimés, soit le jus pour les formes liquides.

Le Radis noir est une plante connue depuis des millénaires pour ses propriétés de détoxification du foie.

Rôle du radis noir

Outre ses propriétés de détoxification du foie, il est également utilisé traditionnellement pour le traitement de certaines pathologies respiratoires.

Les propriétés du radis noir reposent en grande partie sur sa teneur en molécules soufrées.

Il contient des glucosinolates dont l’isothiocyanate. Ces molécules ont des propriétés antibactériennes, antioxydantes, antifongiques, et elles régulent les sécrétions bronchiques. De plus, les dérivés soufrés favorisent le fonctionnement du foie et stimulent ses fonctions détoxifiantes.

Le radis noir contient également :

  • De la raphanine qui a des propriétés antiseptiques puissantes,
  • Des thiocyanates qui calment l’activité de la thyroïde,
  • Le radis noir contient également de nombreux antioxydants comme les caroténoïdes, la vitamine C, le sélénium, le zinc et des polyphénols, des vitamines du groupe B (essentiellement de la vitamine B9) et de nombreux minéraux.

Le radis noir favorise l’élimination de nombreux métaux lourds et favorise la fabrication de la bile.

Les bénéfices du radis noir

Le radis noir est un détoxifiant très puissant du foie, il favorise notamment l’élimination de nombreux métaux lourds et favorise la fabrication de la bile.

  • Il est l’une des plantes qui ont la plus forte action cholagogue, il favorise de puissantes chasses biliaires qui permettent d’éliminer les boues biliaires et de prévenir la formation des calculs.
  • Il allège les migraines d’origine hépatique.
  • Il facilite la digestion, stimule l’appétit et diminue les phénomènes de ballonnement.
  • Il permet de gérer les bronchites par ses propriétés antibactériennes, expectorantes et mucolytiques.
  • Il stimule la fonction rénale.
  • Il a une fonction gastroprotectrice et a une action antibactérienne.
  • Il participe au traitement de nombreuses affections cutanées.
Homme mûr souriant en nature

Conseils d’utilisation

Posologie

Le radis noir se prend de préférence en début ou pendant le repas. Il peut être pris ponctuellement ou en cures allant de 1 à 3 semaines.

Digestion difficile

Dans les cas de digestion difficile suite à un repas plus riche que d’habitude ou de perte d’appétit ponctuelle, il est possible de prendre le radis noir ponctuellement ou pendant 2 ou 3 jours jusqu’à un retour à la normale.

Autres cas

Dans les autres cas, le radis noir se prend en cures allant de 1 à 3 semaines. En cas de forte surcharge ou de fatigue, il est préférable de faire des cures plus courtes et plus fréquentes.

Précautions d’emploi et contre-indications

En cas d’hypothyroïdie fonctionnelle, il est préférable de ne pas faire de cures prolongées de radis noir (maximum 1 semaine) en raison de sa faculté de capturer l’iode.

Le radis noir est fortement déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

En cas de présence de lithiases biliaires (calculs), le radis noir est contre-indiqué.

Pour les personnes de plus de 40 ans qui ne consomment pas régulièrement de radis noir ou n’ont pas fait de cure depuis plusieurs années, il est préférable de s’assurer de l’absence de lithiases avant d’effectuer une cure ou de s’orienter vers un produit plus doux tel que l’artichaut, le romarin ou le curcuma.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello