Réglisse

Origine de la réglisse

De la famille des Fabacées, la réglisse est une plante vivace que l’on rencontre en Europe méridionale, en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Ouest. En France, on la cultive dans le Gard et l’Hérault, où elle s’épanouit en plein soleil.

Ses fleurs, bleues à violacées, apparaissent en juin et juillet pour une récolte en automne.

La réglisse est bien connue des Grecs et des Romains de l’Antiquité, qui l’utilisaient pour s’éclaircir la voix, dégager les bronches, soigner la toux et les indigestions.    

La réglisse peut se consommer sous différentes formes selon les besoins : plante séchée, bâton, pastilles, teinture-mère...
Champs de réglisse

Que contient la réglisse ?

La réglisse, ou « sucre noir », est réputée pour ses bienfaits thérapeutiques depuis la nuit des temps à la fois comme aliment et médicament. Considérée comme un élixir de longue vie en médecine traditionnelle chinoise, elle fortifie le « Qi », l’énergie vitale. En Occident, on se sert de son goût particulier, à la fois doux et amère, pour aromatiser le tabac, des friandises ou des sirops. C’est aussi une boisson très rafraîchissante.

La réglisse compte plus de 400 constituants chimiques.

La réglisse est réputée pour ses bienfaits thérapeutiques comme aliment, boisson et médicament

Ses principes actifs se concentrent dans la base et le rhizome (tige souterraine ou racine de la plante). Celui-ci, particulièrement apprécié pour son goût sucré prononcé, est utilisé en phytothérapie et en confiserie après avoir été séché. Ce goût sucré est dû à l’acide glycyrrhique dont le pouvoir sucrant est cinquante fois supérieur au saccharose. Très puissant, il permet de rendre plus agréables les remèdes amers.

Le rhizome contient également de la glycyrrhizine, des sels de calcium, du potassium, des flavonoïdes, des coumarines, des phytostérines, trois principes proches de la cortisone encore mal définis, les hormones progestérone et atropine, et certains sucres.

Les bienfaits d’une supplémentation en réglisse

La réglisse est recommandée en phytothérapie contre le rhume, la bronchite, les maux de gorge, les laryngites, les gastrites, les problèmes de digestion et les ulcères de l’estomac.

La réglisse est ainsi :

  • Béchique (toux, bronchite) ;
  • Antispasmodique (toux spasmodique, sédatif du péristaltisme gastroduodénal, indiquée dans les ulcères gastriques, les gastrites) ;
  • Anti-inflammatoire (conjonctivite, bains oculaires, glossite, bains de la bouche, pharyngite, gargarismes) ;
  • Un régulateur intestinal (constipation) ;
  • Hypertenseur (en cas d’hypotension) ;
  • Un édulcorant (pour masquer l’amertume de certaines plantes comme l’absinthe).
Jeune homme

La glycyrrhizine inhibe la croissance et les effets pathologiques de nombreux virus, notamment ceux qui s’attaquent aux voies aériennes. Préconisée dans le traitement des troubles respiratoires, cette hormone contribue à fluidifier le mucus. En outre, la glycyrrhizine renforce l’activité du système immunitaire. Des études ont montré que son association avec les phyto-oestrogènes présents dans la racine pouvait aider à mieux se prévenir contre le cancer.

L’action de la réglisse sur les glandes surrénales contribue à lutter contre la fatigue chronique.

Elle est préconisée dans le traitement de l’hépatite, car elle aide à réduire l’inflammation du foie.

Conseils d'utilisation

La réglisse peut se consommer sous différentes formes selon les besoins : plante séchée, bâton, pastilles, teinture-mère, etc. Un traitement en phytothérapie ne doit pas excéder quatre à six semaines. Ne pas utiliser plus de six semaines sans avis médical.

En gélules

De 2 à 4 par jour selon le dosage du laboratoire, à prendre avec un grand verre d’eau.

En décoction

40 à 50 grammes pour un litre d’eau, faire bouillir un quart d’heure. Boire dans la journée, jusqu’à trois tasses après les repas. Il est conseillé de ne pas excéder 12 grammes par jour sur une durée de 4 à 6 semaines.

En teinture-mère

Une quinzaine de gouttes diluées dans un verre d’eau en deux à trois fois par jour.

En bains de bouche, en gargarismes ou en décoction concentrée

200 grammes par jour pour un litre. Notamment utilisée en cas de glossite quand la langue est rouge et douloureuse, elle contribue à la guérison des aphtes et des lésions de la bouche.

En usage externe

la réglisse soulage les irritations et les problèmes de peau. On peut appliquer une décoction en compresses.

Sous forme de gommes

En 5 à 6 fois par jour

Précautions d'emploi et contre-indications

Prise à trop fortes doses, la glycyrrhizine peut avoir des effets délétères sur l’organisme et engendrer de l’hypertension artérielle (la DGL ou extrait déglycyrrhiziné est une forme de réglisse qui sera alors privilégiée pour les sujets prédisposés).

D’autres effets peuvent concerner l’hypersécrétion gastrique, la rétention de chlorure de sodium et d’eau, ainsi que la déperdition du potassium dans l’organisme.

Déconseillée en cas d’hypertension artérielle.

Contre-indiquée pour les femmes enceintes (risque d’accouchement précoce) ou allaitantes.

En outre, de par sa teneur en phytohormones, la réglisse est déconseillée en prises répétées aux femmes prenant un contraceptif oral.

À noter également que la réglisse accroît les effets thérapeutiques de certains médicaments : corticostéroïdes, digitaline et ses dérivés, thiazidiques, diurétique de l’anse (substances qui augmentent la diurèse).

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello