Thé vert

Origine du thé vert

Le thé vert est un thé non fermenté, très désaltérant et rafraîchissant, connu et utilisé depuis plus de 5 000 ans. Sa mention la plus ancienne figure dans un ouvrage chinois, Le Livre des chants, daté du VIIIe siècle avant J.-C. Le thé devient l’objet d’un rite raffiné sous la dynastie des Tang (618-907) où il est réservé à l’aristocratie, avant de se démocratiser peu à peu à toute la population. Au Japon, le thé apparaît au VIIe siècle pour devenir un véritable art de vivre de la philosophie Zen dès le XVe siècle. Les Japonais le consomment presque exclusivement.

Le théier fait partie de la famille des camélias. D’une hauteur de dix à quinze mètres, il est le plus souvent taillé en arbuste pour faciliter la cueillette de ses feuilles, qui s’effectue encore à la main dans la plupart des pays producteurs. Le théier affectionne les climats chauds et humides où il peut vivre une quarantaine d’années. Il est exploité pour la culture à partir de cinq ans d’âge.

Après la cueillette, les feuilles sont souvent flétries puis chauffées brièvement à très haute température. Cette étape détruit les enzymes et bloque la fermentation. Les feuilles sont ensuite roulées puis séchées plusieurs fois.

Feuilles de thé vert
Le thé vert est une plante aux mille vertus pour la santé. On dit que le thé vert serait efficace sur plus de soixante maladies

Les rôles du thé vert

Le thé vert est une plante aux mille vertus pour la santé. On dit que le thé vert serait efficace sur plus de soixante maladies. Ses bienfaits dépendent de la qualité de ses feuilles et de sa préparation, issue d’un cérémonial codifié ancestral. Les grands thés verts figurent parmi les plus chers du monde.

Le thé vert contient de la caféine et plusieurs substances antioxydantes de la famille des catéchines, dont l’EGCG (épigallocathéchine-3-gallate).

La caféine accroît la vigilance et la concentration mentale.

Les polyphénols protègent les cellules des agressions extérieures, notamment des radicaux libres.

L’EGCG a prouvé son efficacité dans la lutte contre les cellules cancéreuses : ses antioxydants inhibent l’enzyme urokinase responsable de la croissance de ces cellules délétères à l’organisme.

Si le thé vert se présente sous la forme d’infusions, de tisanes, de gélule de poudre totale ou d’extraits, ses bienfaits restent identiques

Les bénéfices du thé vert

Le thé vert bénéficie d’un très grand nombre de propriétés médicinales :

  • Puissant antioxydant, puissant désintoxiquant
  • Active le métabolisme et facilite la perte de poids en stimulant la combustion des graisses
  • Diminue le taux de cholestérol dans le sang
  • Efficace contre les infections digestives, pouvoir diurétique
  • Stimulant : lutte contre la fatigue
  • Effet hypoglycémiant : antidiabétique efficace
  • Stimule le système immunitaire
  • Lutte contre le vieillissement et les troubles cognitifs
  • Action préventive contre les maladies cardio-vasculaires, le cancer et les troubles hépatiques
  • Prévient les caries et les infections buccales grâce à sa teneur en fluor et catéchines

Le Gyokuro, le Sencha et le Bancha figurent parmi les trois thés verts les plus intéressants en termes d’apports nutritifs et de saveur. Leur caféine est mieux tolérée que celle du café.

Jeune femme dans la jungle

Conseil d’utilisation du thé vert

Le thé vert se présente sous la forme d’infusions, de tisanes, de gélule de poudre totale ou d’extraits.

2 gélules par jour pour une portion journalière de 220 mg, en une seule prise le matin avec un grand verre d’eau.

C’est une boisson qui peut être consommée tout au long de la journée, le matin à jeun pour purifier le système digestif, après les repas pour faciliter la digestion ou le soir en limitant sa théine en cas de sommeil léger. Pour cela, une astuce consiste à infuser une première fois les feuilles avant de jeter la première eau : la théine se diffuse en quantité lors des trente premières secondes d’utilisation.

Précautions d’emploi et contre-indications du thé vert

Des effets indésirables liés à la présence d’alcaloïdes (caféine) et de tanins peuvent se manifester. Une présence importante de tanins liée à une consommation excessive de thé vert réduirait l’absorption du fer et peut, selon la sensibilité des personnes, provoquer plusieurs symptômes tels que de l’agitation, de la nervosité ou des palpitations. Il est alors recommandé de consommer des thés moins pourvus en caféine.

Certaines interactions médicamenteuses doivent être considérées.

Contre-indiqué aux femmes enceintes ou allaitantes du fait de son pouvoir stimulant.

Déconseillé aux personnes souffrant d’insomnie, d’arythmie cardiaque et d’hypertension.

Boire du thé vert sans se brosser correctement les dents peut contribuer à la formation de plaque dentaire. 

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello