Vigne Rouge

Origine de la vigne rouge

Plante commune que l’on trouve en Europe méridionale, Afrique du Nord et Asie centrale, la vigne rouge fait partie de la famille des vitacées (ou ampélidocées). Ses tiges grimpantes portent des vrilles, tandis que ses fleurs se présentent en grappes et fleurissent entre mai et juin. Son fruit, le raisin noir, est largement savouré. Les Grecs de l’Antiquité lui vouaient un véritable culte. Pour eux, elle désignait l’emblème de la civilisation.

Les feuilles de vigne rouge confèrent d’importantes propriétés antioxydantes hautement recherchées
Feuilles de vigne rouge

Que contient la vigne rouge ?

La vigne rouge est constituée d’une matière colorante (oenoside), de quercétine et ses dérivés, de flavonoïdes, d’oligo-proanthocyanidines, de resvératrol, de tanins et de vitamine C.

On utilise les feuilles en phytothérapie, ainsi que les pépins et la peau de ses raisins, que l’on fait sécher après les avoir récoltés à une période étudiée de maturation. La teneur de leurs principes actifs, dont le taux d’anthocyanosides, peut en effet varier considérablement selon le moment de la récolte.

Cordiformes, larges et rouge pourpre, les feuilles de vigne rouge contiennent des polyphénols et des flavonoïdes.

Le resvératrol, un polyphénol que l’on retrouve aussi dans le vin, se situe dans la peau des raisins de vigne rouge

Le resvératrol, un polyphénol de la famille des stilbènes que l’on retrouve aussi dans le vin, se situe dans la peau des raisins de vigne rouge et des raisins noirs de cépages. C’est une substance très étudiée et utilisée dans l’industrie cosmétique tant pour la puissance de ses vertus antioxydantes que pour sa capacité réelle et prouvée – sauf chez la souris – à ralentir le vieillissement cellulaire. Le resvératrol bénéficie en outre d’une activité hormonale qui fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques.

Les bienfaits d’une supplémentation en vigne rouge

Très astringentes, les feuilles sont traditionnellement utilisées contre les selles molles et les jambes lourdes. 

Elles luttent contre les inconforts de la ménopause et soutiennent le bien-être cardiovasculaire. 

Les feuilles sont plus communément utilisées en tant que tonique veineux pour améliorer la circulation veineuse. C’est une aide précieuse contre les inconforts circulatoires de la ménopause et de la puberté, des troubles durant les règles, lors de posture assise prolongée ou à l'inverse lors de stature debout trop longue ainsi que pendant les grosses chaleurs.

Femme mure en nature

Posologie de la vigne rouge

En phytothérapie, les produits à base de vigne rouge se présentent sous diverses formes : poudre, gélules, extraits secs ou liquides, lotions, baumes, crèmes... Il est surtout important de bien vérifier la concentration en principes actifs des produits.

Sous forme d’ampoules

1 par jour au moment des repas, de trois à six semaines.

En gélules

De 4 à 6 par jour, de trois à six semaines.

En infusion

1 cuillerée à soupe de feuilles de vigne rouge pour une tasse d’eau bouillante. Laisser infuser dix minutes.

Un remède connu dans le Midi consiste à poser sur les tempes des feuilles bouillies en cataplasmes chauds afin de soulager les maux de tête.

La sève de la vigne rouge s’avère être un excellent collyre, notamment en cas d’affections des yeux. On le trouve en pharmacie.

Précautions d’emploi et contre-indications

Respecter les précautions d'emploi indiquées par le laboratoire.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello