Vitamine D3

Origine de la vitamine D3

La vitamine D3, ou cholécalciférol, est l’une des deux formes de la vitamine D. Issue des produits animaux, elle est synthétisée par la peau grâce à l’action des rayons solaires et ultraviolets. Sa supplémentation à la saison froide reste incontournable.

La vitamine D est une vitamine liposoluble disponible :

  • En vitamine D2 (ergocalciférol) : produite par les plantes, les champignons et les levures,
  • En vitamine D3 (cholécalciférol) : obtenue par la lanoline (substance naturelle de la laine) et un champignon, le lichen boréal.
Lichen sur un arbre
Les carences entraînent une déminéralisation des os (ostéomalacie) chez les adultes et le rachitisme chez les enfants, certains cancers, des douleurs ou des faiblesses musculaires, des infections fréquentes ou encore l’ostéoporose.

Les rôles de la vitamine D3

La vitamine D est scientifiquement définie comme une pro-hormone liposoluble, autrement dit comme un précurseur d’hormones.

La vitamine D joue un rôle essentiel dans le métabolisme du calcium et du phosphore en régulant la calcémie (le taux de calcium dans le sang) et la phosphorémie (le taux de phosphore). En facilitant leur absorption par l’organisme, elle joue un rôle majeur dans la fabrication et l’entretien des os, qu’elle rend plus solides et plus rigides.

Les chercheurs ont démontré que la vitamine D joue également un rôle important dans la modulation du système immunitaire, le contrôle de l’inflammation, le système reproducteur, mais aussi dans le renfort du pancréas et du système endocrinien, notamment la thyroïde et les glandes surrénales.

Les causes possibles d'une carence ? Un ensoleillement insuffisant, l’utilisation régulière d’écrans de protection solaire, une peau très foncée qui absorbe moins les UVB, des désordres rénaux ou hépatiques.

Une fois consommées, les sources alimentaires en vitamine D3 vont se transformer au niveau du foie avec formation de calcifédiol, la forme inactive de stockage de la vitamine D3.

Ensuite, selon les besoins du corps, le calcifédiol va être déstocké du foie vers les reins où se formera le calcitriol, la forme active de la vitamine D3, qui se comporte comme une hormone stéroïdienne.

Celle-ci sera la forme la plus biodisponible, soit la mieux assimilée par l’organisme du fait de son origine animale. C’est la raison pour laquelle les médecins recommandent une supplémentation en vitamine D3 plutôt qu’en D2. Cette supplémentation est particulièrement nécessaire entre les mois de septembre et avril, lorsque l’exposition solaire n’est pas possible ou insuffisante.

Les bienfaits d’une supplémentation en vitamine D3

Les bienfaits de la vitamine D3 sont nombreux et essentiels à la santé.

Un apport suffisant en vitamine D3 :

  • Permet de maintenir l’équilibre phosphocalcique, soit du calcium et du phosphore dans l’intestin et le sang,
  • Solidifie les os en permettant la bonne assimilation du phosphore et du calcium,
  • Participe au bon développement et maintien du squelette en fixant le calcium,
  • Contribue à un bon fonctionnement des muscles,
  • Renforce le système immunitaire,
  • Intervient dans la stimulation du pancréas et la production d’insuline.

Des études récentes ont montré un lien entre un déficit en vitamine D et de nombreuses pathologies telles que les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies neurodégénératives (Alzheimer, sclérose en plaques, Parkinson), les infections ORL ou la leucémie.

Jeune femme au soleil

Dans l’alimentation courante, la vitamine D3 est concentrée dans les huiles de foie de poisson, les foies de poisson et, dans une moindre mesure, dans les poissons gras, le beurre, le fromage, le lait.

L’apport alimentaire n’est toutefois pas suffisant pour couvrir les besoins. Les apports nutritionnels conseillés s’élèvent en effet à 15 microgrammes par jour pour un adulte, soit l’équivalent de 600 unités, avec de grandes variations selon les pays.

Conseils d’utilisation de la vitamine D3

La vitamine D se présente sous la forme de comprimés, capsules molles, gélules, solutions huileuses, crèmes et solutions injectables.

Prendre une gélule par jour avec un grand verre d’eau.

Le médecin peut prescrire une dose hebdomadaire de vitamine D de 400 à 2 000 UI (10 à 50 microgrammes) pendant huit semaines.

Précautions d’emploi et contre-indications

La vitamine D peut être toxique à haute dose mais les cas d’intoxication sont exceptionnels. Ceux-ci concernent une élévation anormale et constante du taux de calcium dans le sang et un surdosage en vitamine D d’un apport quotidien de plus de 50 000 UI (soit 1,25 mg par jour). Divers troubles tels que des nausées, des maux de tête, des douleurs musculaires et des os ou encore de graves problèmes rénaux peuvent résulter de cette toxicité.

Déconseillée sous traitement médical contre les troubles du rythme cardiaque.

Il est recommandé de demander à son médecin traitant un dosage sanguin pour déterminer ses niveaux de vitamine D.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello