Nadora Mag

Les grands principes de la naturopathie

Bien se nourrir, bien éliminer, se reposer et se recharger, se recentrer et s’harmoniser : la naturopathie est une discipline en réalité très ancienne, qui attise toutes les passions depuis quelques années.

Reconnue comme médecine traditionnelle par l’Organisation Mondiale de la Santé aux côtés de la médecine ayurvédique et la médecine chinoise, elle est la synthèse des méthodes naturelles de santé, de bien-être et d’équilibre de vie fondées sur la préservation de l’énergie vitale.

Naturo pour la nature, pathos pour la maladie

La naturopathie met la santé et la prophylaxie au cœur de son activité. C’est une médecine complémentaire dite holistique, qui vise à rééquilibrer le fonctionnement de l’organisme à travers trois piliers principaux :

  • La nutrition
  • La gestion émotionnelle
  • Les conseils en exercices physiques

Diverses techniques sont employées : les massages anti-stress, l’aromathérapie, la phytologie, l’actinologie (le bon usage du soleil), la pneumologie (le bon usage de l’air), la réflexologie et l’hydrologie.

Femme respirant de l'herbe

La naturopathie se base sur :

  • Le vitalisme ou la force vitale de l’individu
  • L’humorisme, qui considère que les maladies sont des manifestations diverses et variées dues à l’accumulation de la toxémie au niveau de l’organisme
  • Le causalisme, qui trouve et élimine les causes de la maladie pour espérer un retour à la santé. On en distingue deux origines : les maladies provenant du ventre et celles provenant de la tête.

Principe n°1 : une alimentation adaptée

La naturopathie considère qu’une alimentation fraîche, bio et de saison, dite « vivante », est importante, voire indispensable.

Les associations alimentaires sont soulignées pour faciliter la digestion et ne pas encrasser le corps. Par exemple ne pas manger de viande rouge accompagnée de pâtes au blé.

Les légumes bruts sont mis au cœur de l’assiette et les légumineuses sont encouragées.

Les huiles végétales, sources de graisses saines, sont bio et pressées à froid.

La naturopathie souligne l’importance de boire de l’eau, qui joue un rôle essentiel pour libérer le corps des toxines.

Les cuissons douces sont privilégiées, ainsi que le cru, le tout bien mastiqué et consommé dans un environnement calme et serein.

Principe n°2 : la gestion des émotions

La naturopathie, prenant en compte l’être humain dans son entièreté, est en capacité d’apporter un soutien et une aide à la gestion des émotions. Pour cela, de nombreuses techniques peuvent être employées, parmi lesquelles la respiration de type cohérence cardiaque, la libération de la parole, les élixirs floraux ou l’aromathérapie.

Il est également question de faire prendre conscience à la personne de la nécessité de se reposer et de se recharger physiquement et émotionnellement.

Principe n°3 : l’exercice physique régulier

On sait depuis longtemps que l’exercice physique est bon pour la santé physique, mais aussi pour la santé mentale.

C’est un remède efficace contre l’anxiété, les dépressions légères à modérées, qui diminuerait le risque de rechute.

L’organisme se sent apaisé et va sécréter plusieurs neuromédiateurs dont la dopamine, l’hormone associée au plaisir et à la motivation, ainsi que la sérotonine, aux effets calmants et régulateur des humeurs négatives. Le corps va aussi libérer des endorphines, qui agissent comme de véritables anxiolytiques.

Les cures en naturopathie

Jeune femme avec une huile essentielle

La naturopathie propose également trois cures : de désintoxication, de revitalisation et de stabilisation.

La cure de désintoxication tend à réduire la toxémie et les surcharges de l’organisme par le biais de la force vitale, ouvrir les émonctoires (reins, peau, intestins, poumons, pancréas, foie) et apporter un accompagnement spécifique, notamment par le biais de compléments alimentaires détox.

La cure de revitalisation peut venir à la suite de la cure de désintoxication. Elle vise à rééquilibrer l’alimentation, à combler les carences et à intégrer une pratique physique régulière.

La cure de stabilisation, moins utilisée, recherche l’harmonie globals : suppression des aliments que la personne a du mal à digérer, organiser le rythme de vie, soutenir les organes faibles.

Le naturopathe est avant tout un éducateur de santé. Formé dans une école ou un institut, il s’inscrit dans la démarche d’un mode de vie sain et proche de la nature. Il donne des conseils personnalisés, selon le morphotype de la personne, son environnement, ses habitudes et ses besoins.

Les principes de la naturopathie se basent sur l’équilibre de vie émotionnel, physique et environnemental. Cette médecine traditionnelle holistique s’engage à « ne pas nuire », à enseigner, ainsi qu’à employer la force vitale des personnes et de « la nature guérisseuse », d’après les enseignements d’Hippocrate.

Pierre-Valentin Marchesseau (1910-1995)
On doit la fondation de la naturopathie contemporaine au naturopathe Pierre-Valentin Marchesseau. Il fit un travail de synthèse des connaissances disponibles à l’époque, issues des États-Unis et de certains pays européens, pour créer en 1935 la « naturopathie orthodoxe » sur laquelle se fonde toujours la naturopathie actuelle.

« Que ton aliment soit ta première médecine »
Le célèbre médecin grec Hippocrate (459-377 av. J.-C.), le père de la médecine occidentale, a laissé des aphorismes célèbres, le plus connu étant «  Que ton aliment soit ta première médecine ». Cette formule moderne de la pensée d’Hippocrate résume sa volonté de mettre en avant l’importance de l’alimentation dans la santé.

Les articles en relation

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello