Nadora Mag

Les meilleurs compléments alimentaires contre les allergies au pollen

Les allergies au pollen fleurissent avec l’arrivée du printemps. Nez bouché, éternuements, yeux qui piquent, gorge qui gratte, asthme, urticaire… La liste des symptômes est longue et concerne près d’une personne sur cinq en France. Mettre en place de bonnes habitudes préventives réduit les risques d’allergies. En complément, il existe des soutiens naturels, dont voici une liste non exhaustive mais néanmoins assez complète.

Les allergies au pollen : origine et causes

Autrement nommées rhinite allergique ou saisonnière, pollinose ou rhume des foins, les allergies saisonnières sont causées par une hypersensibilité à des allergènes d’extérieur. Elles surviennent dans une période bien précise de l’année : celle au pollen apparaît au début du printemps et figure comme la plus fréquente en Europe. Les allergies proviennent d’une réaction du système immunitaire aux protéines des pollens. À leur contact, le corps libère de l’histamine, une substance de type hormonal qui engendre de l’inflammation au niveau oculaire et nasal. Les arbres (noisetier, aulne, frêne, bouleau, charme, chêne), les graminées (fléole des prés, dactyle aggloméré, raygrass anglais) et les herbes (armoise, ambroisie, plantain) peuvent déclencher une allergie pollinique.

Pollen de pissenlit

Les compléments alimentaires contre les allergies

La quercétine

Ce pigment de la grande famille des flavonoïdes donne leurs couleurs aux fleurs, aux fruits et aux légumes. C’est un anti-inflammatoire naturel et un antioxydant que l’on retrouve naturellement dans les pommes, le raisin, les oignons, l’ail et le brocoli. C’est surtout un puissant antihistaminique, qui agit directement à la source des symptômes allergiques. La quercétine régule à la baisse la production d’histamine.

 

Les probiotiques 

Il est recommandé de renforcer la composition et l’immunité du microbiote intestinal par des probiotiques, qui maintiennent la tolérance aux allergènes. Probiotiques 10+8 de Nadora garantit 10 milliards de probiotiques par prise. En outre, le système immunitaire peut également être renforcé par les gélules du complexe Immunité Renforcée de Terranova, un concentré de pollen de fleur, de gelée royale et d’échinacée.

La L-glutamine

Cet acide aminé intervient dans la synthèse des protéines et la production de glycogène. La glutamine participe à la protection, à l’intégrité et à la perméabilité des muqueuses intestinales. La glutamine agit dans le maintien des défenses naturelles.

Les végétaux à visée dépurative

Le radis noir, la sève de bouleau, l’aubier de tilleul ou la prêle des champs nettoient le foie, agissent en détox des intestins et jouent un rôle dépuratif et assainissant du système digestif.

La vitamine C

Elle prévient le rhume des foins grâce à son action antiallergique et antihistaminique car elle est capable de bloquer la sécrétion de l’histamine. Le cassis, les poivrons rouges, le kiwi, la fraise, les brocolis en sont fortement pourvus.

L’oligothérapie

Le zinc, le magnésium et le manganèse réduisent les réactions inflammatoires et jouent un rôle dans le déclenchement de la libération d’histamine.

La bromélaïne

Ce mélange d’enzymes digestives présent dans la tige de l’ananas frais agit avec la quercétine, dont elle renforce l’assimilation. La bromélaïne réduit la libération des prostaglandines à l’origine de l’inflammation, notamment des sinus.

Les oméga-3

Ces acides gras d’origine marine, issus des huiles de poissons ou de l’huile de krill, sont de puissants anti-inflammatoires. Les gélules hautement biodisponibles Epax Oméga-3, de Nadora, permettent de combler ce déficit.

80% des Français sont déficitaires en EPA-DHA ! 

L’ortie (Urtica dioca)

La feuille d’ortie provoque de l’urticaire mais se révèle aussi un antihistaminique important efficace contre les allergies. Cette plante qualifiée à tort de mauvaise herbe est l’une des plus nutritives au monde. Pour être très efficace contre le pollen, elle doit être prise quotidiennement pendant plusieurs semaines avant la saison. De plus, il n’existe aucune contre-indication à l’usage de l’ortie !

L’aromathérapie, autre remède naturel contre les allergies saisonnières

Les huiles essentielles détiennent des propriétés efficaces contre les allergies au pollen. Demandez conseil à votre médecin ou d’un spécialiste avant toute utilisation car des contre-indications existent. Utilisez toujours les huiles essentielles en cutané mélangées à de l’huile végétale. En diffusion, les huiles essentielles vont agir directement sur l’inflammation des muqueuses bouchées.

  • L’huile essentielle de Tanaisie annuelle ou Camomille bleue (plate originaire du Maroc) est le plus puissant des antihistaminiques naturels de par un sesquiterpène, le chamazulène et d’une cétone monoterpénique à l’action mucolytique et expectorante.
  • L’huile essentielle de camomille romaine, très douce, est un grand anti-inflammatoire des muqueuses du nez.
  • L’huile essentielle de lavande fine possède du linalol et de l’acétate de linalyle qui apaisent, relaxent et décongestionnent. 
  • L’huile essentielle d’eucalyptus radié bénéfice de citronellal, un aldéhyde monoterpénique connu pour ses propriétés anti-inflammatoires, calmantes et sédatives.

Cure d'aromathérapie à la lavande

Chaque année, les pollens déclenchent des allergies très embarrassantes pour 20% des enfants et 30% des adultes en France, selon l’Anses. Ces chiffres ne cessent d’augmenter. En cause, le réchauffement climatique, les vagues de chaleur, etc., qui développent le taux de pollen dans l’air atmosphérique. La prévention s’organise plusieurs semaines avant la saison fatale. Dans ce cadre, un purificateur d’air peut se révéler intéressant en complément des produits cités.

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello