Nadora Mag

Quels superaliments choisir pour maigrir ?

Les superaliments sont d’excellents alliés minceur pour accompagner une perte de poids dans le cadre d’un régime ou d’un rééquilibrage alimentaire. Leurs vertus nutritionnelles supérieures à celles des autres aliments peuvent donner un sacré coup de pouce à la gestion du poids. Ils disposent d’une richesse en nutriments fondamentale pour équilibrer l’alimentation, l’un des piliers fondamentaux de l’hygiène de vie. Un aliment est dit « superaliment » lorsque la concentration de certains de ses nutriments (vitamines, minéraux, antioxydants, fibres) est considérée comme particulièrement dense et bénéfique pour la santé. Il s’agit principalement de végétaux, de fruits, de légumes, d’algues ou d’épices.

Les graines de chia

Les graines minuscules noires et beiges de cette plante herbacée d’Amérique du Sud sont à la fois extrêmement riches en protéines, fibres solubles et oméga-3.

Les graines de chia sont un mucilage, soit une substance végétale qui gonfle au contact des liquides, ce qui la rend utile en tant que coupe-faim et élément de satiété. Les graines de chia sont faciles à incorporer au quotidien dans les yaourts, les compotes, les smoothies ou le muesli.

Graines de chia

Le ginseng

Ce rhizome originaire d’Asie favorise la gestion du stress, stimule les fonctions cognitives et aiderait à maigrir, selon une étude américaine réalisée en 2002 par l’université de Chicago. Certains des principes actifs du ginseng stopperaient l’accumulation de glucose dans les cellules graisseuses, entraînant une perte de poids. Le ginseng permettrait également de réduire la glycémie.

Le guarana

Boire une tasse de café avant une séance de sport permet d’activer le déstockage des graisses pendant l’effort physique. Le guarana, source naturelle de caféine, dispose des mêmes effets. Avec cet atout supplémentaire : il ne génère pas de nervosité ni de palpitations, et sa durée d’action est plus longue.

La caféine stimule naturellement la thermogenèse, ou la production de chaleur de l’organisme par le biais de l’augmentation du métabolisme cellulaire.

La thermogénèse permet de brûler des calories et des graisses en augmentant la dépense énergétique.

Testez votre tolérance au guarana en commençant par de petites doses (1/4 de cuillère à café) les premiers jours d’utilisation. Augmentez ensuite le dosage progressivement.

La baie de goji

La baie de Goji, riche en protéines (jusqu’à 13% de plus que le blé entier), permet de se sentir rassasié plus longtemps et d’éviter les grignotages délétères à la silhouette. C’est aussi un aliment fortement doté en vitamine C ainsi qu’en fibres, jusqu’à 7,78 grammes pour 100 grammes, permettant d’atteindre la satiété plus rapidement.  

Les superaliments indispensables de la minceur 

  • Les oligo-éléments : magnésium, zinc, fer
  • Les vitamines : A, C, E
  • Les fruits : grenade, baies de goji
  • Les algues : spiruline
  • La phytothérapie : ginseng, caféine, konjac

La spiruline

Voici une algue bleue également très richement dotée en protéines : de l’ordre de 50 à 70% de son poids total.

La spiruline est définie par l’Organisation mondiale de la Santé comme étant un aliment exceptionnel car elle contient une foule de vitamines, minéraux, protéines, antioxydants et fibres. Côté minceur, la spiruline est un aliment rassasiant grâce à sa teneur en protéines, qui stimulent la masse musculaire sans engendrer de déchets.

Choisissez une spiruline dont la provenance est contrôlée, et dont les teneurs en contaminants sont conformes à la règlementation en cours.

Spiruline en poudre

La grenade

Connue pour ses bénéfices anti-âge, la grenade réduit la sensation de faim tout en augmentant la sensation de satiété, ce qui aide à diminuer les risques de développer un surpoids ou de l’obésité, selon des études cliniques menées à l’université d’Edimbourg. La grenade est une source de fer, de vitamines et de fibres, ce qui constitue également un excellent allié contre l’élévation de la pression artérielle.

Le konjac

Le konjac est une plante cultivée dans toute l’Asie. Elle contient un tubercule de 80 cm de circonférence réduit en une fine poudre blanche, transformée ensuite en bloc ou en vermicelles. Au Japon, on en mange pour nettoyer l’intestin car cet aliment est aussi un prébiotique qui permet de nourrir les micro-organismes présents dans cette partie du système digestif. Le konjac remplit l’estomac grâce à sa teneur en fibres (jusqu’à 64% de son poids), stimule le transit, aide à stabiliser la glycémie et encourage l’équilibre du cholestérol. S’il n’a aucun effet sur les envies compulsives de sucre, de gras ou de sel, le konjac est l’un des très rares aliments bénéficiant de l’allégation « perte de poids » autorisée par les autorités européennes.

Conclusion

Dans un objectif de perte de poids, les superaliments peuvent agrémenter l’alimentation et booster le métabolisme tout en lui procurant les nutriments essentiels à son bon fonctionnement. Si la plupart de ces aliments proviennent d’une destination lointaine, il existe des produits locaux environnants dont les vertus nutritionnelles sont équivalentes. N’hésitez pas à varier les plaisirs !

Sources

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12046868/

Les articles en relation

0 Mon panier

Aucun produit

Choisissez votre point relais
Produit ajouté au panier
Connexion / Inscription
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer mon compte
Vous avez un compte ?
Hello